Dans cet entretien exclusif, l’ancien journaliste et Président de la NGC dit tout sur la polémique qui l’oppose à l’homme d’affaires KPC. « J’ai été étonné de voir  que KPC est capable de se noyer dans un verre d’eau. Si non, je n’ai jamais demandé un seul centime à  KPC et il n’a jamais été question de vidéo porno mais  plutôt de B.T.P. J’ai voulu aider  gratuitement, quelqu’un  qui s’est confié à moi pour  ‘’ toutes éventualités ‘’ et ce, devant témoin ».  

Interview :

Comment  êtes-vous connus, KPC et vous ?

BAH Thierno Mamadou : Nous nous sommes connus à Paris en Décembre 2014. Il m’a, à travers son chef protocole, Man Diawara,  invité en tant que journaliste, à participer à une cérémonie de remise de prix par le groupe des managers africains. Je ne voulais pas y aller puisque je me sentais fatigué par les voyages incessants liés au métier de journaliste. Je venais d’arriver au pays après une longue tournée. Il m’avait acheté un billet chez la RAM mais j’ai fait savoir à son protocole que pour ce voyage, je ne voulais pas de vol avec escale et que donc,  j’allais prendre un billet chez Air France et qu’ils me rembourseront plus tard. Ce qui fut fait. C’est donc sur place à Paris, à quelques heures de la cérémonie  que Man Diawara nous a présentés.

Et  c’est quoi en vérité cette histoire de vidéo qui semble faire ravage ?

C’est justement la bonne question. Il s’agit d’un fichier et d’une vidéo sur les BTP. Fichier et vidéo qu’un de vos confrères dispose. Je vous ai cité le nom du journaliste en question que vous pouvez contacter. C’est justement ce qui est étonnant ! Je n’ai jusqu’ici pas compris comment KPC aurait pu deviner que le fichier en question parle de sexe. Il n’en a jamais été question. J’ai voulu rendre service à un jeune journaliste disposant d’un dossier plus costaud que lui et  donc  très exposé et courant des risques graves et aider, en même temps, un homme qui s’était  confié à moi devant un témoin.  Et, cet homme qui s’était confié à moi devant Souleymane Keita n’est autre que KPC. Si non je n’y ai aucun intérêt personnel et il n’a jamais été question d’un seul centime et encore moins d’une vidéo porno. J’ai été étonné de constater que ce monsieur là est capable de se noyer dans un verre.

Il se dit que vous-êtes souvent allé voir KPC à son bureau. Qu’en est-il ?

Je ne suis jamais allé à son bureau.  Jamais ! Nous sommes allés, sur son invitation, une fois à son domicile, Souleymane Keita et moi et nous y sommes restés que pour 30mn au plus. Nous n’avons même pas mis pieds dans sa maison. Nous sommes restés dehors le temps d’échanger. Ce jour KPC m’a dit qu’il se confiait à moi pour la vie. Il m’a aussi annoncé qu’il subventionnerait Le Défi à hauteur de 50 millions. A noter qu’il avait donné cet argent au journal et non à moi. Je n’ai touché ni le chèque ni les billets. J’avais laissé les soins à la Direction commerciale de gérer ça et moi j’ai voyagé. Ce n’est donc pas à moi il a donné de l’argent c’est au journal dont il voulait être proche. Voilà la vérité. Le journaliste Idrissa Somparé  de Sweet FM en sait tout et peut en témoigner. Vous le connaissez !

Des collaborateurs de KPC auraient laissé entendre que leur patron serait fâché contre vous, pour avoir été molesté dans Le Défi pendant la Campagne pour la présidence de la FEGUIFOOT et qu’il attendait donc juste une occasion pour régler les comptes. Qu’en dites-vous ?

C’est fort possible que ce soit pour ça qu’il cherche à me salir. Un de ses proches lui aussi soutient cette même thèse.  Mais rassurez-vous que par la grâce de Dieu il ne pourra pas. Je suis serein. J’ai voulu aider quelqu’un qui, il y a un peu plus de deux ans, s’est humblement confié à moi pour « toutes éventualités. » et devant témoin.

Avez-vous peur, monsieur le président de la NGC ?

Non pas du tout. Je n’ai jamais peur, moi. Personne ne me fait jamais peur.

Vous dites que vous aller porter plainte contre KPC et ses sites internet pour diffamation. Etes-vous au sérieux ?

Oui, nous sommes au sérieux  même s’il est vrai, comme le soutiennent beaucoup d’observateurs et non des moindres, qu’ils n’en valent pas la peine. Ils veulent me distraire et me détourner de mes objectifs.

Pensez-vous pouvoir gagner un procès contre KPC, si riche et si proche du pouvoir ?

C’est une très bonne question. Puisqu’il semble qu’il dit à qui veut l’entendre que personne ne peut gagner un procès directe ou indirecte contre lui. Qu’il saurait comment  gérer  et les avocats et les juges. Et que Titi Camara en serait l’exemple parfait.  Mais, quant à moi, je fais confiance à la justice de mon pays et je suis confiant. Je crois à nos juges  jusqu’à preuve du contraire.

Et si par hasard vous gagné le procès combien allez-vous demander en terme de dédommagement ?

Je ne veux  aucun sou de lui mais plutôt des excuses et j’y tiens.

Pourquoi ne pas régler ça à l’amiable ?

Il n’a aucun sens de l’amitié. Si non, c’est lui qui s’est volontairement confié à moi et m’a demandé de veiller sur lui. Il me l’a demandé devant témoin. Et ce témoin est ici vivant et bien portant.

Qui est ce témoin ?

C’est  monsieur Souleymane Keita. Je vous donne toute suite son contacte.

Etes-vous prêt à accepter une réconciliation avec KPC ?

Je ne souhaite plus entendre parler de lui à plus forte raison être proche d’un homme si léger. Un homme qui se plie en quatre pour se confier  à vous et cherche à vous ‘’mordre’’ plus tard ?  Non, je n’en veux pas !

Par ailleurs, il semble que vous comptez céder et votre journal, et son site et son imprimerie. A qui ? Qu’en est-il réellement ?

Le journal me crée beaucoup de soucis depuis que j’ai cessé d’exercer le métier de journaliste. Les gens s’en prennent souvent à moi pour toutes les critiques et dénonciations formulées dans Le Défi. Alors que, faut-il le rappeler, je ne suis plus journaliste et j’ai officiellement démissionné depuis  janvier 2016. Ce n’est donc pas exclut de céder et le journal et son site et son imprimerie. Vos patrons MM. Nouhou Baldé et Tibou Diaby seraient-il intéressés ? (Rires…)

Une dernière question : Comment se porte la NGC ?

La NGC se porte super bien. Nous avançons à vive allure et c’est justement ce qui inquiète nos adversaires et autres ennemis déguisés.

Je vous remercie !

C’est à moi de vous remercier. Et bonne soirée à vous !

Interview réalisée par Aboul Razak Camara & Salimatou Diallo pour Guineematin.com et Mondeguinee.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin