Dans la matinée de ce vendredi 10 mars 2017, le mouvement de suivi des services publics a animé une conférence-débat à l’Université de Kankan sous le thème ‘’ les promesses électorales engagent-elles les politiques ?’’, a constaté Guineematin.com dans la capitale de la Haute Guinée.

Dans son discours de bienvenue, le vice-recteur chargé des études à l’université de Kankan, Dr. Mansa Akoï Zoumanigui s’est félicité du choix de son université pour la tenue de cette rencontre, avant de demander aux étudiants présents de faire preuve de discernement pour donner de la qualité aux débats.

Devant plusieurs étudiants, enseignants chercheurs, les chefs des différents départements, les conférenciers ont dit avoir répertorié un total de 415 promesses faites aux guinéens par le Président réélu, Alpha Condé. Des promesses qui s’étendent sur la période 2015-2020.

« Nous avons choisi l’université de Kankan pour échanger avec les étudiants et responsables de l’Université pour partager avec eux les différentes préoccupations, avoir leur point de vue sur l’ensemble des sujets », ont annoncé les organisateurs.

Pour le président de l’association des blogueurs de Guinée, Fodé Sanikayi Kouyaté, l’objectif visé par le mouvement de suivi des services publics est d’interpeller les politiques sur le devoir du respect des engagements, notamment électoraux, mais aussi de répertorier et de rendre accessible au public, via une plate forme Web tous les engagements électoraux du président de la République.

« L’objectif de la rencontre de Kankan est de partager le contenu de notre travail que nous faisons depuis bientôt un an sur le suivi de la qualité de la délivrance des services publics dans le domaine de la santé, de l’éducation et des travaux publics d’une part et d’autre part, c’est le suivi des promesses électorales du Président de la République et de son gouvernement », a dit aux médias présents dont Guineematin.com l’activiste, Fodé Sanikayi Kouyaté.

Parmi les difficultés rencontrées par le mouvement, Fodé Sanikayi Kouyaté a cité entre autres le difficile accès à l’information publique mais aussi au manque de collaboration de l’administration publique.

Pour résoudre ces difficultés, Fodé Sanikayi Kouyaté a promis que leur mouvement ne restera pas les bras croisés. « Nous continuerons à encourager le gouvernement à adhérer au partenariat pour un gouvernement ouvert qui va consacrer l’ouverture des données publiques mais aussi œuvrer pour la promulgation de la loi d’accès aux informations publiques », a-t-il promis.

De Kankan, Amadou Oury Souaré et Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 628421632/622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin