Jets de pierres à l’AG de l’UFDG : Cellou Dalein accuse des extrémistes du RPG et d’autres partis de la mouvance

Le carrefour « Gabon », au quartier Matam a accueilli l’assemblée hebdomadaire de l’UFDG ce samedi 11 mars 2017. Après plus de deux heures d’une belle ambiance, la rencontre n’ira pas jusqu’à son terme, conformément au programme établi par le comité d’organisation. Des jets de cailloux vont perturber la cérémonie, précipitant la fin de la compétition qui opposait les jeunes du parti, a constaté Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Tout avait pourtant bien commencé avec la traditionnelle prestation artistique destinée à égayer les militants. Des chanteurs aux acrobates en passant par les jongleurs, chacun aura démontré son savoir-faire devant des militants très enthousiastes. L’arrivée de Cellou Dalein aux environs de 12 heures 40 minutes aura eu pour effet de « décupler » l’ambiance. Les fédérations de Matam et de Dixinn 1 vont se mesurer en poésie, danse, questions-réponses au compte de la compétition qui oppose les jeunes du parti.

Pendant que l’on en était aux débats entre les deux camps, des jets de cailloux viennent perturber la cérémonie. La première vague est venue du côté sud du carrefour « Gabon » et, quelques instants après, c’est le côté nord-ouest avec cette fois-ci plus de violence.

Selon notre constat, trois agents de sécurité de l’UFDG et des militants sont blessés pendant les heurts. Un pickup de la gendarmerie est intervenue aussitôt en aspergeant du gaz lacrymogène sur les groupes de jeunes obligés de battre en retraite vers Matam Lido.

Devant cette situation tendue, Cellou Dalein Diallo va prendre la parole pour dire à ses militants que le combat continu. Puis, le chef de file de l’opposition accuse : « aujourd’hui, nous sommes l’objet de toutes sortes d’agression par des loubards dressés par les extrémistes du RPG et d’autres partis de la mouvance présidentielle. Nous ne nous laisserons pas faire. Nous allons continuer notre combat pour le triomphe de la justice, de l’Etat de Droit, de la démocratie dans notre pays, mais aussi pour le triomphe de la fraternité entre les fils et les filles de notre pays », a-t-il dit avant de se retirer.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS