Lancement des activités de la fondation Bâ Mamadou : les lieutenants du doyen se retrouvent

A l’occasion du lancement des activités de la Fondation Bâ Mamadou, de nombreuses personnalités ont fait le déplacement pour Hamdallaye où s’est tenue la cérémonie, rapporte le journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Des présidents d’Institutions républicaines comme Hadja Rabiatou Séra Diallo, les Chefs de partis politiques, à l’image de Siodya Touré et Cellou Dalein Diallo, le 1er vice-président réhabilité de l’Ufdg, Bah Oury, le ministre d’Etat, Thierno Ousmane Diallo, l’ancien Premier ministre Ahmed Tidiane Souaré, des députés, des Hauts cadres de l’Etat, des proches, des amis mais également des anciens compagnons de Bâ Mamadou ont marqué de leur présence.

Dans les témoignages, plusieurs voix se sont levées pour magnifier les œuvres et les idées de Bâ Mamadou.

Prenant la parole, l’ancien Premier ministre sous le régime du Général Lansana Conté, Ahmed Tidiane Souaré, l’un des conseillers de la Fondation Bâ Mamadou (FBM), a tenu à témoigner à l’occasion du lancement de ces activités, les « relation entre Bâ Mamadou et le Président Conté ».

Pour Ahmed Tidiane Souaré, « les relations entre le Président Lansana Conté et Bâ Mamadou ont été sincères. Chacun a joué sa partition ! Je le dis, puisque moi j’étais à la présidence ».

Avant lui, ce fut le tour de Sidya Touré de parler du défunt et se réjouir du lancement de cette fondation qu’il promet d’apporter tout son soutien.

Suivra ensuite Cellou Dalein Diallo, Président de l’Ufdg qui est revenu longuement sur ses relations avec le doyen, depuis lorsque « j’étais dans le gouvernement. Même quand je suis devenu Premier ministre, il passait à mon bureau pour discuter de la politique économique du pays ». Il a rappelé ensuite le moment le « plus émouvant de sa vie, ce lui de me laisser sa place à la tête du parti, qui est devenu grand aujourd’hui ». Le patron de l’Ufdg a regretté que cette cérémonie soit tenue à cet endroit (sous entendu exiguë). Il estime que Bâ Mamadou compte beaucoup plus d’admirateurs qui auraient voulu lui témoigner leur affection.

Thierno Ousmane Diallo, prenant la parole, explique en sa qualité de « lieutenant de Bâ Mamadou, être bien placé pour parler de l’homme ».

Après avoir cité des actes et des anecdotes qui ont marqué le passage du doyen sur la scène politique guinéenne, le chargé de l’organisation de l’Upr a informé les participants de la décision de son parti de la tenue de la cérémonie de sacrifice et de prières dédiée à Siradiou Diallo, élargie à Bâ Mamadou et au doyen Thierno Ibrahima Maci, décédés respectivement en 2009 et 1995. Cette cérémonie aura lieu le dimanche, 19 mars 2017, à 9 h à la Minière, au siège de l’Upr, a-t-il souligné.

Bah Oury, vice-président de l’Ufdg récemment réhabilité par la justice, l’un des plus proches et récents collaborateurs du défunt a souligné pour sa part que « Bâ Mamadou était un référence.
Une personnalité trop en avance par rapport à sa génération ».

Il n’a pas oublié de rappeler la nécessité de pérenniser les idées et les œuvres de Bâ Mamadou « souvent victime de trahison mais qui a su se relever ». pour lui, « il est temps que les générations se renouvellent pour perpétuer le travail de Bâ Mamadou ».

Selon les organisateurs, le siège de la fondation se trouve à Bantounka, à Petit Simbaya dans la commune de Ratoma. Elle envisage de se consacrer prioritairement à des actions de civisme et en appelle à la contribution de tous et de chacun.

Abdallah Baldé pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS