Kankan : des jeunes organisent une marche de protestation contre le manque d’électricité

Le mouvement des jeunes « libérer Fasso » a organisé une marche pacifique ce dimanche 12 mars 2017 à Kankan. L’objectif était de dénoncer le délestage de la ville en courant électrique, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans le Nabaya.

« EDG zéro ! Kankan veut d’électricité ! L’électricité, c’est mon droit ! A bas  EDG ! » sont entre autres slogans scandaient par les jeunes manifestants lors de cette marche. Partis du rond point Komarala  loisir, en passant par le rond point Milo, jusqu’au rond point historique Cherifoula, les jeunes sont revenus au point de départ pour rallier le rond point M’balia, en passant par le marché Sogbé, l’université, la police de mœurs, la résidence du Gouverneur de région, avant la place des martyrs (qui fait face à la résidence du préfet) où ils ont lu leur discours.

Selon leur porte parole, Sékou Kaba, cette marche intervient suite à un constat amer surtout le non respect des promesses. « Ils nous ont promis de nous donner régulièrement le courant à la veille de la visite du président Alpha Condé, le 5 février 2017. Mais, c’est le contraire qu’on voit actuellement », précise-t-il.

« Nous manifestons ce matin pour dire non à EDG Kankan, non au délestage d’électricité, non au petit groupe qui parle au non de la population pour obtenir leur propre intérêt au détriment de la population », a introduit le porte parole des manifestants.

Sékou Kaba a surtout demandé aux jeunes de Kankan de se donner la main pour vaincre les maux qui empêchent le progrès de la ville. « Nous sommes victimes de beaucoup de problèmes, notamment le manque d’électricité, d’eau, et d’emploie-jeunes. Maintenant, donnons-nous la main pour défendre l’intérêt de la population. Car, si nous ne le faisons pas, personne ne le fera à notre place », a-t-il demandé.

Enfin, au nom du mouvement, le porte parole a annoncé la poursuite de la marche pacifique s’ils ne sont pas écoutés. « Cette marche d’aujourd’hui va se poursuivre pacifiquement dans la non violence… », prévient-il.

A rappeler qu’aucune autorité n’est venue à la rencontre de ces marcheurs et aucun incident n’a été signalé, puisque les agents des forces de l’ordre avaient quitté le centre ville pour permettre aux manifestants de s’organiser pacifiquement…

A suivre !

De Kankan Amadou Oury Souaré pour Guineematin.com

Tél. : 628 42 16 32

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS