Noyade à Faranah : le fleuve Djoliba (Niger) a encore « tué » un jeune garçon

image d’archive

Dans l’après-midi d’hier, lundi, 13 mars 2017, un jeune garçon a trouvé la mort à la suite d’une noyade dans le fleuve Niger, au Quartier Tonkolonko2, secteur Momo, dans la commune Urbaine (CU) de Faranah, où il était parti seul à la pèche, rapporte le correspondant Guineematin.com dans la préfecture.

Agé seulement de 16 ans, Abou Kéita, la victime, est le fils de monsieur Sékou Kéita, enseignant (en service dans la sous-préfecture de Yatiférin, préfecture de Dinguiraye) et de feu M’mah Mara, tous résident au Secteur Momo.
le jeune garçon soufrait d’Epilepsie.

Le drame s’est produit entre 16 et 17 heures, dans le Secteur Momo lorsque le jeune Abou, qui souffrait d’épilepsie, a quitté la maison pour aller pêcher au fleuve Djoliba (Niger).

Malheureusement, au cours de sa pêche, le jeune garçon s’est retrouvé face à son destin, son jeune-frère a tenté de secourir, mais en vain, il avait déjà rendu l’âme.

Réagissant à ce drame, monsieur Diallo, le commandant de la brigade de recherche de Faranah, a déploré le retrait du corps du jeune adolescent du fleuve sans le consentement de la sécurité, tout en exhortant désormais à la patience jusqu’à l’arrivée des agents de la sécurité. À préciser que c’est le deuxième cas de noyade dans la commune urbaine depuis le début de cette année.

Paix à son âme. Amen !

De Faranah, Goulou Touré pour Guineematin.com

Tél : +224 622 155 476 /664 235 427

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS