Dans la journée de ce mardi 14 mars 2017, le tribunal militaire a rendu son verdict dans l’affaire des militaires accusés de tirs au camp Alpha Yaya Diallo, le 19 janvier 2017. Dans sa délibération, le juge civil a condamné les trois accusés à six mois de prison ferme, rapporte le journaliste de Guineematin.com qui a suivi ce dossier.

Ainsi, l’adjudant chef Ibrahima Sylla, l’adjudant chef Amara Kalabane, Oumar Condé et par défaut Ibrahima Sory Camara, ont été reconnus coupables de délit d’incitation à commettre des actes d’incitation à la révolte.

Mais, selon le tribunal, le délit de vol d’armes de guerre est non constitué. Et, étant donné que les prévenus sont passés aux aveux, ils bénéficient ainsi des circonstances atténuantes.

Enfin, l’adjudant Ibrahima Sory Camara, en fuite, est condamné par contumace à 5ans de prisons et un mandat d’arrêt a été décerné contre lui.

Du Tribunal militaire de Conakry, Abdoulaye Oumou Sow pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin