Après les agitations enregistrées le lundi à la direction du lycée Elhadj Aboubacar Doukouré où les responsables dudit lycée, notamment le proviseur avait convoqué et menacé de licenciement deux élèves de terminale sciences sociales, la tension est tombée d’un cran hier, mardi 21 mars 2017, a appris Guineematin.com à travers son correspondant à Mamou.

Selon des sources concordantes, le proviseur du lycée Doukouré, monsieur Ousmane Koïta et son staff qui voulaient imposer un silence absolu aux élèves de cet établissement scolaire ont fait un incroyable rétropédalage pour revenir à de meilleurs sentiments pour le plus grand bonheur de Salifou Sylla et Ramatoullaye Bah qui ont suivi les cours ce Mardi, sans être inquiété par qui que ce soit.

« Comme d’habitude les élèves (Salifou Sylla et Ramatoullaye Bah) sont venus à l’école, ils ont suivi les cours normalement. Aucun membre de la direction n’est venu dans notre classe pour les déranger », rapportent à Guineematin.com des élèves rencontrés dans l’après-midi d’hier, mardi.

Mais, si le retour de ces élèves dans les classes est une bonne nouvelle, les principaux concernés affichent tout de même une certaine prudence. Car, apprend-on, depuis les entretiens et les menaces de licenciement proféré par la direction, cette dernière est plongée dans un silence profond et n’a toujours pas clarifié sa position.

Rappelons que Salifou Sylla et Ramatoullaye Bah sont accusés par la direction du lycée Doukouré d’avoir dénoncé publiquement l’inefficacité de certains professeurs et la commercialisation des notes qui serait le sport favori de certains d’entre eux à Mamou.

De Mamou, Keïta Mamadou Baïlo pour Guineematin.com

Tél. : 622 97 27 22

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin