C’est l’université Gamal Abdel Naser de Conakry, qui va servir de cadre à trois journées d’informations et de partage d’expériences sur la police de proximité dans les communes de Dixinn et Kaloum. Les 22, 23 et 24 mars 2017, les participants échangeront sur l’expérience du projet et capitaliseront sur ses acquis, a fin de le vulgariser au sein du public plus large sur les différentes activités du projet « de reformes d’une police au service du citoyen », a constaté Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Cette cérémonie d’ouverture a connu la présence de plusieurs personnalités et partenaires du projet Police de proximité. Prenant la parole, le secrétaire général du ministère de la sécurité, Nawa Damé annonce que cette rencontre de trois jours permettra aux participants d’échanger avec les agents sur les problématiques du quotidien. « La population doit nécessairement coopérer avec la police en ayant confiance en elle. C’est en cela que nous parviendrons à donner le sentiment de quiétude et de sécurité dans la cité », explique-t-il.

Pour arriver à plus de résultats, le secrétaire général rappelle que la fin de se programme ‘’partenaire pour la sécurité en Guinée’’ ne devrait pas signifier la fin du partenariat, car « le chemin de la reforme de la police et de la protection civile est encore long, c’est pourquoi nous sollicitons le renouvellement de ce partenariat pour la poursuite des efforts déjà consentis » plaide Nawa Damé.

Pour l’ambassadeur des Etats Unis en Guinée, Denis Hawkins « La police doit respecter les citoyens. Mais, la méfiance entre elle et la population ne les rassure pas. La police doit jouer un rôle professionnel pour rassurer les populations. Et pour aider les forces de sécurité, les citoyens doivent être en contact permanent avec la police », a dit le diplomate américain.

Parlant des efforts que le gouvernement américain pourra apporter, Dénis Hawkins déclare que «le gouvernement Américain aidera les agents dans la formation pour ramener la confiance entre la police et la population ».

A rappeler que l’objectif de ces journées est de rassembler les élus locaux, la police, les femmes et les jeunes pour échanger sur les expériences du projet et capitaliser sur ses acquis. Et tout cela, se situe dans le cadre le cadre de la Réforme du Secteur de la Sécurité (RSS) en Guinée.

Cette nouvelle forme vise à rétablir la confiance entre la police et les citoyens et à contribuer à une meilleure sécurisation des personnes et de leurs biens.

Bref, pendant ces trois jours, les acteurs discuteront sur la pérennisation de cette police de proximité qui a été déjà expérimenté déjà dans les communes de Kaloum et de Dixinn. Afin de rapprocher davantage les acteurs et renforcer leur collaboration dans la lutte contre la délinquance et la criminalité. Et le tout sera clôturé par un tournoi de football, organisé entre les partenaires de mise en œuvre, les bénéficiaires des fonds de prévention de la délinquance, les policiers et les jeunes venant des deux communes concernées.

Abdoulaye Oumou Sow pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 620848501

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin