Hon. Ousmane Gaoual Diallo

Hon. Ousmane Gaoual Diallo

Le préfet de Gaoual, Souleymane SOW vient d’annoncer le retrait de sa plainte contre l’honorable Ousmane Diallo, député uninominal de sa circonscription électorale, a appris un correspondant de Guineematin.com d’une source officielle.

Le préfet Souleymane Sow a expliqué il y a peu (à 13h 15) à Guineematin.com avoir pris la décision de retirer la plainte qu’il a déposée hier, mercredi, 22 mars 2017, contre le député Ousmane Diallo pour « injures publiques et diffamation».

« Depuis que cette nouvelle a été diffusée je reçois beaucoup d’appels téléphoniques venant de partout. Les gens disent que c’est la première fois qu’un préfet porte plainte contre un député en République de Guinée. Et que ce n’est pas bon que nous réglions cette affaire devant la justice alors que nous sommes tous des natifs de Gaoual. C’est pourquoi, pour moi, cette affaire est close. A moins qu’il n’opte pour le contraire » a confié en substance le préfet de Gaoual au téléphone de Guineematin.com ce jeudi, en début d’après-midi.

Revenant sur les motifs de la plainte, le préfet explique avoir reçu un appel téléphonique du député uninominal qui l’a insulté.

Pourquoi le député vous a-t-il insulté ?

– « Il pense que c’est moi qui ai rendu compte à Conakry qu’il a voulu inciter des citoyens contre les missionnaires de la Section des Eaux et Forêts dépêchés sur le terrain pour des enquêtes autour de la mort du buffle. Or, moi je ne peux pas parler d’une chose que je ne maîtrise pas. Je n’étais pas sur le terrain et les cadres qui ont accusé le député ne m’ont apporté aucune preuve » explique le préfet de Gaoual.

A la question de savoir alors comment cette nouvelle de la menace contre les agents des Eaux et Forêts proférée par des proches du député uninominale de Gaoual est-elle parvenue au Ministère de l’Environnement, le préfet Souleymane Sow répond :

– « Lorsque le député m’a traité de menteur au téléphone, j’ai cherché à comprendre qu’est-ce qui motive cette violence. J’ai découvert, le lendemain que c’est en réalité, Capitaine Baldé, chargé de la faune et de la flore de la préfecture qui a rendu compte des propos du député à sa direction nationale, parce que c’est lui qui conduisait la mission sur le terrain. Il m’a traité de menteur alors que je n’ai jamais parlé de cet incident à quelqu’un. Lorsque Baldé m’a parlé de ça j’ai exigé un rapport écrit, sans savoir qu’il allait me contourner pour porter la nouvelle à la Direction Nationale de l’Environnement ».

Qu’à cela ne tienne ! Le préfet de Gaoual assure avoir décidé de retirer sa plainte pour calmer le jeu.

Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Téléphones : (00224) 622 269 551 & 657 269 551

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin