Lélouma : un budget annuel de près de 418 millions et un site web pour la préfecture

La première session ordinaire 2017, du Conseil Administratif Préfectoral (CAP) de Lélouma, tenue les 20 et 21 mars 2017, dans la salle des conférences du Bloc Administratif Préfectoral, sous la présidence effective du préfet de la localité, Mohamed Deen Camara a adopté un budget annuel qui s’équilibre en recettes et en dépenses à la somme de 417.911.207 francs guinéens.

La rencontre, rehaussée de la présence effective du député uninominal de la préfecture, H. Dr Ibrahima Diallo a débattu des points inscrits à l’ordre du jour liés à la situation du personnel des différents services de l’administration déconcentrée, l’état des infrastructures, la présentation des actions programmées et réalisées de l’année 2016, la présentation des plans d’action 2017, les difficultés rencontrées et les suggestions.

C’était aussi une occasion pour les collectivités décentralisées de faire le compte rendu de l’exécution des budgets 2016 et du niveau d’exécution des actions programmées. Il était également question de la présentation des prévisions pour l’année 2017, y compris les plans d’actions annuels d’investissement (PAI-2017), la présentation de la situation de l’état civil.

A l’ouverture de la session, le préfet de Lélouma, Mohamed Deen Camara a exhorté les 68 participants à la culture de la bonne gouvernance basée sur l’obligation de résultats, à travers une forte mobilisation des ressources et leurs utilisations rationnelles pour le développement des différentes collectivités.

Pour une meilleure visibilité des actions des actions de développement, le préfet a annoncé la création d’un site web pour la préfecture.

Pour sa part, l’honorable Dr Ibrahima Diallo a mis l’occasion profit pour rappeler le rôle du député avant d’inviter les participants à l’outiller pour défendre les intérêts de la préfecture de Lélouma à l’Assemblée Nationale, auprès du gouvernement et des partenaires au développement.

L’évaluation bilan de toutes les programmations de 2016 a permis aux participants de découvrir que la préfecture a dépensé pour son fonctionnement la somme de 273.021.670 francs guinéens et comme salaires des contractuels 34.200.000 francs guinéens.

Le paradoxe est qu’en matière de dépenses d’investissement et d’équipement sur une prévision de 110.802.668, seulement 4 millions de francs guinéens ont été réalisés.

C’est dans ce contexte que cette première session ordinaire du Conseil Administratif Préfectoral a adopté un budget annuel qui s’équilibre en recettes et en dépenses à la somme de 417.911.207 francs guinéens pour 2017, soit une augmentation de 3% par rapport au budget de 2016.

Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Téléphones : (00224) 622 269 551 & 657 269 551

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS