Le secrétaire administratif de la fédération UFDG de Tougué, Daouda ‘’GOAST’’ Diallo est, depuis quelques semaines, dans le collimateur de certains responsables, militants et sympathisants de son parti, qui l’accusent d’entretenir des relations clandestines avec le préfet de la localité, Elhadj Abdourahmane Baldé au préjudice des intérêts de sa famille politique, a appris un correspondant de Guineematin.com dans la région.

L’on se rappelle que dans l’une des éditions de votre quotidien en ligne Guineematin.com, le secrétaire administratif de la fédération UFDG de Tougué, Daouda GOAST Diallo déclarait que c’est le député uninominal, honorable Dr Alpha Mamadou Baldé qui l’empêche de remplacer Mohamed Sacko Barry, en détention préventive à la prison civile de Labé, dans les fonctions du Président de la Délégation Spéciale de la Commune Urbaine.

Quelques semaines après cette première sortie médiatique de celui qui gère actuellement les affaires courantes de la fédération UFDG de Tougué, suite à l’interpellation de Mohamed Sacko Barry, nous avons reçu la réaction d’un proche parmi les proches du député uninominal, honorable Alpha Mamadou Baldé.

Il s’agit d’un certain Aliou Konah (sur la photo), se disant militant de première heure de l’UFDG qui n’est pas allé du dos de la cuillère pour dénoncer son secrétaire administratif.

« Aucun texte de notre parti ne dit que si le secrétaire fédéral en mission a des problèmes, il doit être remplacé dans cette mission par son secrétaire administratif. En plus, lorsque le préfet de Tougué a invité les responsables du parti à une réunion de concertation pour le choix du remplaçant de Sacko Barry, les 10 délégués de l’UFDG ont surpris Daouda GOAST seul avec le préfet dans le bureau du préfet. Au cours de la réunion, le préfet a invité le bureau fédéral de l’UFDG à aller choisir quelqu’un pour remplacer Mohamed Sacko Barry à la tête de la délégation spéciale de la commune urbaine. Le bureau fédéral est parti désigner un certain Mamadou Diaby. Lorsque le préfet a compris que le choix de la fédération UFDG n’est pas tombé sur son ami, Daouda GOAST, il a dit qu’on ne peut plus remplacer quelqu’un à la délégation spéciale si ce n’est pas le Ministère qui nous envoie un nom à travers un arrêté.

C’est en ce moment qu’ils ont pris le doyen Thierno Oury Diallo comme intérimaire. Pour nous, c’est ce nommé Daouda GOAST qui a combiné avec le préfet de Tougué pour mettre monsieur Sacko Barry dans des problèmes. Sinon, c’est un cadre compétent qui a fait ses preuves dans la préfecture de Tougué » a expliqué le jeune militant de l’UFDG, devenu « chien mordant » en faveur du député uninominal, Dr Alpha Mamadou Baldé.

Poursuivant son intervention, notre interlocuteur précise que le secrétaire administratif de son parti a reçu un avertissement verbal suite à sa sortie médiatique mettant en cause le député uninominal dans les colonnes de Guineematin.com au sujet de cette crise : « Daouda GOAST est de l’UFDG. Mais, c’est le petit Bah Oury de Tougué.
Pour le moment, on ne prévoit pas de l’exclure du parti. Il a reçu un avertissement verbal. Des membres du bureau fédéral l’ont appelé lors d’une réunion technique pour lui demander de se ressaisir. S’il y a un problème, il doit dire le problème à l’intérieur du parti, parce qu’il y a les statuts et le règlement intérieur de l’UFDG. On ne peut pas sauter ces règles et l’ensemble des membres du parti et parler sur la place publique comme si le parti n’a pas de cadre approprié pour débattre de ces questions», a-t-il prévenu.

A la question de savoir si notre interlocuteur n’était pas entrain de faire ce que les textes de son parti interdisent en appelant Guineematin.com pour étaler la menace brandie contre Daouad GOAST, le jeune militant engagé de l’UFDG se montre évasif.

« Si moi j’ai pris la parole sur la place publique à travers votre quotidien en ligne Guineematin.com, c’est pour informer les populations de Labé et les militants de l’UFDG partout où ils se trouvent dans le monde que ce monsieur se comporte comme çà. D’abord, il a des ambitions, mais il doit être patient. Si tu n’es pas patient, tu risque de perdre quelque chose qui allait être ton paradis de demain. Il est trop passionné pour le pouvoir. Il veut être maire coûte que coûte ».

Plus grave ! « Monsieur Sacko Barry a été arrêté et envoyé à la gendarmerie de Tougué où il est resté détenu pendant 3 semaines. Son adjoint direct, le secrétaire administratif du parti, Daouda GOAST Diallo n’a pas osé venir à la gendarmerie saluer monsieur Sacko Barry.

Pensez-vous qu’on peut travailler avec des gens qui ne pensent pas aux affaires sociales ? Je crois que quelque soit le problème qui existe entre nous, ce qui est primordial, c’est de priorisé la paix, la réconciliation et surtout la justice entre nous ».

Au terme de cet entretien téléphonique, Aliou Konah a assuré à Guineematin.com que le combat de son secrétaire administratif, Daouda GOAST Diallo pour la mairie de Tougué est déjà perdu par ce candidat « aux ambitions démesurées.» mais, il n’a pas donné de précision sur ce qui l’a poussé à dire que Daouda GOAST ne sera pas le futur président de la délégation spéciale de Tougué.

Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Téléphones : (00224) 622 269 551 & 657 269 551

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin