Le secrétaire administratif de la fédération UFDG de Tougué, Daouda Diallo, mis en cause dans notre dépêche intitulée « une taupe du pouvoir dans les rangs de l’UFDG ? » accuse le député uninominal, Dr. Alpha Mamadou Baldé d’être derrière cette sortie médiatique du jeune Aliou Konah, rapporte un correspondant de Guineematin.com dans la région.

Selon le secrétaire fédéral par intérim de l’UFDG de Tougué, Daouda Diallo, le jeune Aliou Konah qui s’est exprimé dans les colonnes de Guineematin.com sous le label de « militant engagé de l’UFDG » a été manipulé et instrumentalisé par le député uninominal, Dr Alpha Mamadou Baldé.

« Je ne connais pas ce jeune. Il est manipulé par notre député uninominal contre des miettes. Dr Alpha Mamadou Baldé m’avait dit exactement la même chose lors d’une réunion des responsables du parti à Tougué, en présence de l’honorable Mamadou Cellou Baldé de Labé. Ce jour, Dr Alpha Mamadou Baldé a déclaré que je ne dois pas avoir des ambitions pour le poste de secrétaire fédéral ou pour celui de président de la délégation spéciale parce que, dit-il, ma sœur est députée UFDG à l’Assemblée Nationale. Il m’a demandé devant tout le monde si je crois que le pouvoir, c’est pour ma famille seulement. Ses propos ont indisposé le député de Labé qui a tenu à rappeler sa propre situation en expliquant qu’il est député et que son père est aussi un haut responsable du parti à Labé. J’ai voulu réagir sur le champ, mais c’est le député de Labé qui m’a demandé de me calmer. Honorable Cellou Baldé est allé jusqu’à demandé à Dr Alpha Mamadou Baldé de me présenter des excuses » explique le secrétaire administratif de la fédération UFDG de Tougué.

Parlant de l’interpellation de Mohamed Sacko Barry, Daouda Diallo indique être allé deux (2) fois à la gendarmerie pour voir son collègue : « j’ai arrêté parce que je me suis rendu compte que notre député est entrain de dire partout que c’est moi qui ai créé ces problèmes à Sacko Barry. De sorte que quand il me voit, il tourne le dos pour ne pas que je le salue. Il n’y avait aucun problème entre Sacko Barry et moi. C’est le député uninominal qui a envenimé nos relations. Le bureau exécutif est au courant de ce qui se passe à Tougué. C’est parce que notre député n’a pas été à la hauteur que le bureau politique national a dépêché l’honorable Cellou Baldé à Tougué. Aujourd’hui, Dr Alpha Mamadou Baldé qui n’était pas connu militant de l’UFDG et qui a été parachuté à Tougué, juste pour être candidat du parti aux élections législatives, est entrain de semer la zizanie au sein de notre famille politique. Tout le monde le laisse faire parce qu’il passe tout son temps à distribuer de petites enveloppes à des gens. Vous savez nous avons la malchance d’avoir une fédération constituée en majorité d’analphabète. C’est vrai qu’il y a deux blocs aujourd’hui à Tougué, mais c’est notre député qui est entrain de creuser le fossé entre les militants de l’UFDG.»

Revenant sur la nature des relations entre lui et le préfet de Tougué, le secrétaire administratif de la fédération UFDG précise qu’il s’agit de son beau-frère.

« Le jeune Aliou Konah a menti. Personne ne m’a trouvé parler de la succession de Sacko Barry avec le préfet de Tougué. Lorsque j’ai lu ces propos calomnieux et diffamatoires sur Guineematin.com j’ai immédiatement appelé le jeune Aliou Konah que je ne connaissais même pas. Il m’a dit qu’il a appris ce qu’il vous a dit à mon sujet. C’est pour vous dire qu’il n’a aucun élément de preuve. Je regrette aujourd’hui que ce jeune accepte d’être utilisé par le député uninominal contre des miettes pour parler d’un sujet qu’il ne maîtrise pas. Depuis le début de cette crise suite à l’interpellation de Sacko Barry, Aliou Konah n’a assisté à aucune réunion restreinte ou publique de l’UFDG de Tougué. Il n’est même pas à Tougué. Il m’a dit qu’il est à Conakry.»

En conclusion, Daouda Diallo déclare être surpris de cet acharnement contre sa personne : « je réalise que le député uninominal de Tougué veut m’abattre à tout prix. J’accepte sa déclaration de guerre. Je ne me laisserai pas faire. Je ferai tomber son masque, s’il plait à Dieu.»

Dans le même ordre d’idée, le secrétaire administratif de la fédération UFDG de Tougué, Daouda Diallo se réserve le droit de porter plainte contre le jeune Aliou Konah « pour diffamation par voie de presse ».

Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Téléphones : (00224) 622 269 551 & 657 269 551

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin