Manifestation contre EDG à Mamou : gaz lacrymogènes contre jets de pierres entre agents de la sécurité et étudiants

Des échauffourées ont éclaté ce lundi 27 mars 2017 entre les agents des forces de l’ordre (police et gendarme) et des étudiants de l’institut supérieur de technologie de Mamou. Ces derniers, très en colère contre la société « Electricité de Guinée », ont manifesté ce matin devant le siège de ladite société pour réclamer  »justice » après la mort de deux étudiants dans un incendie qui aurait été causé par un court-circuit dans la nuit du samedi au dimanche (26 mars 2017) au quartier Poudrière, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Mamou.

Dispersés avec des tirs à gaz lacrymogène par les agents de sécurité, les étudiants, habillés en noir et blanc ont répliqué par des jets de pierres. Ces scènes de violences ont été observées à plusieurs endroits de la ville où les forces de l’ordre ont procédé à des arrestations. « On ignore encore le nombre de jeunes qui ont été arrêtés et embarqué dans les pick-up. Mais beaucoup d’étudiants ont été arrêtés à la conserverie, au carrefour ‘’Luna’’ et à certains endroits de la ville par les agents de sécurité », témoigne des étudiants.

Des boutiques, des magasins et des ateliers de couture ont momentanément fermé du côté de la conserverie suite aux accrochages qui ont donné lieu à une pagaille indescriptible.

Pour l’heure, aucun cas de blessé n’a été signalé ou constaté par la rédaction locale de Guineematin.com mais des dégâts matériels sont à déplorer, notamment au niveau du tribunal de première instance de Mamou où les étudiants se sont frayés un chemin en scandant  »justice zéro, EDG zéro », avant de rallier le siège de la société  »Electricité de Guinée.

Notons que la chasse à l’homme se poursuit à travers la ville où les forces de l’ordre font des ronds pour arrêter des ‘’ jeunes habillés en noir et blanc’’.

De Mamou, Keïta Mamadou Baïlo pour Guineematin.com

Tél. : 622 97 27 22

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS