Modi Amadou Sadio Diallo, maire de la Commune Rurale de Korbé, dans la préfecture de Lélouma, relevant de la Région Administrative de Labé, en Moyenne Guinée a contesté publiquement le rapport financier présenté par son receveur communal, Alpha Oumar Baldé lors de la première session ordinaire 2017 du Conseil Administratif Préfectoral, a appris un correspondant de Guineematin.com dans la région.

Le maire de la Commune Rurale de Korbé, Modi Amadou Sadio Diallo a publiquement expliqué aux membres statutaires du Conseil Administratif Préfectoral de Lélouma qu’il n’est pas au courant de ce que son receveur communal est entrain de faire.

« Je n’ai jamais été associé à l’élaboration du rapport que le receveur a lu ici. Je ne connais pas d’où il a tiré les chiffres qu’il a présenté ici sur les ressources mobilisées et l’exécution de la partie investissement et fonctionnement du budget pour l’exercice 2016. Je n’ai pas été associé aussi à l’élaboration du projet de budget exercice 2017. C’est son travail personnel qu’il nous a présenté ici », a-t-il déclaré à la tutelle.

Face à ces graves accusations qui appellent forcément une mission d’inspection dans la Commune Rurale de Korbé, les autorités préfectorales n’ont jusqu’à présent apporté aucune réponse appropriée. Or, on sait que le Ministère du Budget vient de conclure avec certaines radios de proximité un partenariat pour la vulgarisation des montants alloués comme subventions trimestrielles aux collectivités locales par l’Etat guinéen.

Dans le cadre de la mise en œuvre de ce partenariat, les radios de proximité concernées doivent réaliser des tables-rondes avec les autorités, techniciens et les acteurs de la société civile des collectivités locales pour mettre tout le monde au même niveau d’information sur le montant envoyé et son mode d’utilisation requise.

Ainsi, hier, mercredi, 29 mars 2017, la radio rurale locale de Lélouma a dépêché sur le terrain un reporter pour la réalisation de cette émission. Mais, ce sont seulement le maire et le représentant de la société civile qui ont été enregistrés. Le receveur communal est resté injoignable toute la journée.

Aussi, au cours de l’émission, le maire de Korbé, Modi Amadou Sadio Diallo a été surpris de découvrir avec l’animateur de la radio rurale de Lélouma, Mamadou Chérif Diallo, un document publié par le Ministère du Budget qui explique que les communes rurales du pays ont chacune reçu pour ce dernier trimestre 31 millions 250 mille francs guinéens. « Le receveur ne m’a jamais parlé de l’arrivée de cette subvention. Ces derniers temps, il refuse même de décrocher mes appels », confie-t-il.

Ce qui se passe actuellement entre le maire et le receveur communal de Korbé interpelle les partis politiques et les acteurs de la société civile sur l’absolue nécessité de n’inscrire comme candidat que des cadres biens formés et capables à tout moment de résister aux manœuvres des bandits à colle blanc qui se barricadent derrière l’administration publique pour spolier les collectivités locales et les communautés à la base.

En attendant, la société civile de Lélouma, composée actuellement de trois plate-formes représentatives (Plate-forme des Citoyens Unies pour le Développement, Conseil Préfectoral des Organisations de la Société Civile et la Cellule de Veille pour un Contrôle Citoyen de l’Action Publique), ainsi que l’organisation des ressortissants de Korbé et de Lélouma doivent se lever comme un seul homme pour exiger des autorités préfectorale la clarification de cette pénible situation de la Commune Rurale de Korbé. Et si la thèse de détournement de fonds public se confirme, se constituer partie civile pour que le coupable soit puni conformément à la loi. Même si, à en croire ses détracteurs, Alpha Oumar Baldé « dit, à qui veut l’entendre à Korbé et Lélouma, avoir des relations très solides au gouvernorat de Labé.»

Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Téléphones : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin