Reprise des cours à l’institut supérieur de technologie de Mamou : «après la pluie, c’est le beau temps»

Après une semaine mouvementée, l’institut supérieur de technologie de Mamou (IST) savoure de nouveau son calme et son climat habituel. Les cours ont repris normalement dans les différents départements de l’IST, ce lundi 3 Avril 2017, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Mamou.

Pour rappel, les étudiants de l’IST de Mamou avaient manifesté le lundi 27 Mars dernier contre la société ‘’Electricité de Guinée’’ qu’ils ont pointé du doigt après la mort de deux étudiants dudit institut dans un incendie survenu dans la nuit de Samedi à Dimanche 26 Mars aux environs de 2 heures dans une concession au quartier poudrière. Cette manifestation ‘’spontanée et illégale’’ avaient été émaillé de violences (destruction d’édifices publics et des biens mobiliers privés) et des affrontements (gaz lacrymogène contre jets de pierres) avaient été enregistrés à plusieurs endroits de la ville, entre les forces de l’ordre et les étudiants décidés à se faire entendre.

Une vingtaine d’interpellations avaient été opéré par les forces de l’ordre et une procédure judiciaire a été ouverte pour la tenue d’un procès. Un procès qui a eu lieu sous haute sécurité, le Mercredi 29 Mars au tribunal de première instance de Mamou. Ce, malgré les manifestations de Mardi et Mercredi des étudiants pour réclamer la libération de leurs collègues arrêtés lundi. Deux des vingt étudiants ont été acquittés et les dix-huit autres ont été condamnés à des peines allant de deux à six mois d’emprisonnement assorti de sursis et au payement des amandes qui varient entre deux cent mille et cinq cent mille francs guinéens. Quant à la vingt nième personne, à cause de son âge, elle sera renvoyé devant un tribunal pour enfant.

C’est donc après la libération de ces étudiants et quelques jours de méditation à la maison sur les évènements qui ont marqué la semaine que les cours ont repris ce lundi à l’institut supérieur de technologie, où le sourire pour savourer la quiétude retrouvé se lisait sur tous les visages. Une minute de silence en mémoire des deux étudiants (Ibrahima Sory Mara et Tamba Alhassane Camara) morts dans l’incendie a été observé dans les salles de classes par les étudiants et les encadreurs dudit institut.

Interrogé par la rédaction locale de Guineematin.com, des étudiants ont exprimé le souhait de voir l’année universitaire finir en beauté après les évènements malheureux qui ont conduit pendant près de 72 heures une vingtaine d’entre eux en prison. « C’est regrettable ce qui est arrivé. Nous ne voulons plus ça à l’institut. Je souhaite la paix pour tous les étudiants de Mamou », pouvait-on entendre des différentes interventions des étudiants.

De Mamou, Keïta Mamadou Baïlo pour Guineematin.com

Tel : 622 97 27 22

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS