La tournée de l’honorable Abdourahmane Sinkoun Camara dans la préfecture de Faranah, entamée le dimanche 2 avril, a conduit sa délégation respectivement à la commune urbaine, le dimanche, et le lundi 3 avril, à la commune rurale de Marela (située à 85 km à l’Ouest de la ville de Faranah), dans les districts de Soléyah, à Kalia (dans Marela ) et à la CR de Sadenia, à 45 km à l’Ouest du chef lieu de la région, a constaté sur place Guineematin.com à travers son envoyé spécial.

A Kalia où la mobilisation était à la dimension des attentes, les populations n’ont pas fait l’économie du temps en défiant un soleil de plomb pour l’accueil de l’émissaire du Président Condé et sa suite.
Dès l’entame des discours, c’est le jeune Chef Sana, au nom des populations de la localité qui a égrené les problèmes communs de la communauté et singulièrement le refus de partager par la commune rurale de Marela, la taxe superficiaire pour l’année en cours.

Avant de terminer, toute une série de doléances a été posée à la délégation, notamment le respect du contenu local du code minier pour l’emploi des populations impactées par la société. « Nous réclamons des postes de responsabilité comme le chargé des relations communautaires, la sécurité et le recrutement d’au moins 300 jeunes de notre localité ».

Sur place, le chef de la délégation a pris la parole et exigé des explications aux conseillers de la commune sur l’utilisation de cette taxe payée par Bellzone aux collectivités locales.

Par la voix de Mamadou Diakité, les conseillers ont donné les détails sur l’utilisation du montant qui varie de 200 à 300 millions par ans, selon le cours de la devise sur le marché.

M. Diakité a dit que « ce sont cinq districts qui sont impactés par la société à savoir Kalia 1 et 2, Soléyah, Friguia et Sabrekalia. Les trois premiers ont bénéficié des réalisations et la délégation spéciale a décidé de suivre la stratégie héritée de l’équipe sortante qui avait entrepris de financer dans chaque district au moins une infrastructure. Et c’est ce que nous sommes entrain de faire. Pour ce qui est de l’enveloppe 2017 qui avoisine les 300 millions, rien n’a été touché en attendant la réunion des conseillers », a-t-il expliqué.

L’Honorable Camara a demandé la commune de passer l’information afin de situer les populations, précisant que « c’est leur droit de connaître l’utilisation de ce montant».

S’agissant du respect du contenu local, le président de la commission des mines de l’Assemblée nationale a rappelé « qu’à compétence égale, la société doit recruter localement et donc le problème ne se pose pas à ce niveau. Toute fois, souligne t-il, pour la sécurité et vu la situation actuelle, les jeunes doivent réaliser que ce poste de responsabilité exige une grande qualification et de compétence qui ne sont pas à leur portée.

Revenant sur l’objet de sa mission, il a indiqué la détermination du Président de la République à satisfaire la demande des sages de Faranah et portant sur le retour de Bellzone, la réalisation du pont de Faranah et l’accompagnement des femmes dans leurs activités quotidiennes liées au fruit Boron.

Depuis le Sankaran, Abdallah Baldé envoyé spécial de Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin