Le Ministère de la Santé et ses partenaires ont lancé la campagne de vaccination contre la rougeole hier, jeudi 6 avril 2017, dans la commune de Ratoma. Cette campagne de vaccination qui va toucher les quatre autres communes de la capitale guinéenne va durée 9 jours (soit du 7 au 15 avril 2017). Elle concerne tous les enfants âgés de 6 mois à 10 ans, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui a assisté à la cérémonie.

Dans son discours de bienvenue, madame Fanta Camara, la secrétaire générale de la commune de Ratoma a indiqué que sa commune a une population estimée à 653 mille 334 habitants, qui sont répartis entre 34 quartiers, 211 secteurs, 504 carrés avec un total de 22 marchés et une superficie de 62 kilomètres carrés.

Selon madame Camara, malgré les progrès réalisés ces dernières années dans la prévention de certaines maladies, beaucoup reste à faire. « Parmi ces défis, nous citons la résistance liée à la croyance, aux coutumes et d’autres facteurs. C’est pourquoi, j’en appelle à la conscience de tous nos citoyens à la mobilisation pour sauver nos enfants durant la période de la campagne », a plaidé la secrétaire générale de la commune de Ratoma.

S’exprimant au nom de tous les partenaires, monsieur Georges Alfred Ki-Zerbo, représentant résident de l’OMS en Guinée, a dit que les décès par rougeole surviennent, en majorité, dans les pays en développement et sont dus à des complications respiratoires, digestives et neurologiques, entre autres. Cependant, dit-il, grâce à ces vaccinations, « les décès par rougeole dans le monde ont chuté de 79% entre 2000 et 2015, évitant ainsi, 20, 3 millions de décès, faisant de ce vaccin le meilleur investissement dans la santé publique (…). L’objectif du partenariat global est de réduire la mortalité mondiale de la rougeole d’au moins 95% d’ici 2015 par rapport aux niveaux de 2000 et à parvenir à éliminer la rougeole dans au moins cinq régions OMS d’ici 2020 grâce à une couverture vaccinale élevée et une surveillance renforcée avec l’appui du laboratoire », a annoncé le représentant résident de l’OMS.

De son côté, le Dr. Abdourahamane Diallo, ministre de la Santé, a dit qu’à ce jour, 4 254 cas de rougeole ont été notifiés dont 30 préfectures sont concernées. La ville de Conakry en a enregistré 1 590. « Le gouvernement, avec l’appui de ses partenaires, a mobilisé près de 3 millions 500 mille doses de vaccin contre la rougeole et a déjà procédé à la vaccination des enfants de la préfecture de N’zérékoré qui était l’épicentre de cette épidémie. Des dispositions ont été prises également pour le traitement gratuit de tous les enfants malades de la rougeole dans nos formations sanitaires », a rassuré le Dr. Abdourahamane Diallo.

Selon le ministre de la Santé, après N’zérékoré, Conakry est la deuxième localité la plus touchée par cette épidémie d’où la nécessité de la présente campagne de vaccination.

Enfin, insistant sur la gratuité de la vaccination, le ministre Abdourahamane Diallo a promis qu’elle touchera un plus d’un millier d’enfants de 6 mois à 10 ans, quelque soit leur statut vaccinale.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin