Lieutenant Colonel Mamadou Alpha Barry, porte parole de la gendarmerie nationale

Dans la matinée de ce samedi 08 avril 2017, Guineematin.com a appris qu’une personne aurait été tuée lors d’un interrogatoire à la compagnie territoriale de la gendarmerie de Labé. A l’hôpital régional de Labé, le corps y a effectivement été déposé à la morgue à 3 heures 25′.

Mais, cette version de meurtre à la suite d’une torture lors de l’interrogatoire est totalement contestée par le haut commandement de la gendarmerie nationale.

Joint au téléphone, le porte parole de la Gendarmerie nationale, le lieutenant colonel Mamadou Alpha Barry a contesté qu’une quelconque torture ait été exercée sur la défunte.

« Elle n’a pas été tuée par les gendarmes. Elle était sous l’effet de l’alcool. Elle avait trop bu. Comme elle était en état d’ébriété, les gendarmes ont voulu la mettre à l’écart… », a expliqué le porte parole de la Gendarmerie nationale.

Selon le lieutenant colonel Mamadou Alpha Barry, la gendarmerie de Labé n’a pas du tout torturé la défunte. « D’abord, c’est une femme ! On ne peut donc pas battre une femme. C’est la liqueur qui l’a tuée. Elle n’a pas été torturée », a-t-il dit, ajoutant que « tous les imams de Labé sont informés de ce décès ».

De Labé, Idrissa Sampiring Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 622 26 95 51

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin