Le débat politique survenu hier, dimanche 9 avril 2017, dans la mosquée de Dalein entre le gouverneur de Labé et le député de l’UGD suscite des polémiques dans la cité de Labé. S’exprimant sur le sujet, le ministre d’Etat, Papa Koly Korouma parle de méconnaissance des textes et exhorte ainsi les administrateurs territoriaux à accepter d’aller à l’école, appris Guineematin.com à travers sa correspondante basée dans la préfecture.

Comme annoncé dans une précédente dépêche, Le gouverneur de la Région Administrative de Labé, Sadou Keïta a rappelé à l’ordre le député Dembo Sylla, secrétaire général de l’UGD qui a prononcé un discours politique dans la mosquée de Dalein à l’occasion de la cérémonie religieuse organisée par les fils du terroir pour la mémoire du Saint Waliou de la localité, le vénéré Thierno Sadou Mo Dalein. Cet évènement a été rehaussé de la présence de nombreux acteurs politiques comme le leader du GRUP, venus accompagner le chef de file de l’opposition guinéenne, Elhadj Cellou Dalein Diallo dans son village natal.

Pour le leader du GRUP, tout lieu d’attroupement est propice pour discuter de politique. A cet effet, indique t’il les mosquées n’en font pas exception « il y a souvent les gens qui disent que la mosquée n’est pas un lieu de politique, c’est faux. L’Islam en lui même est politique. C’est normal que quand les politiciens se rencontrent qu’ils parlent de politique. Le monde c’est la drogue du politicien. Le lieu le plus approprié pour parler de politique c’est là où, vous voyez ce monde. On avait un message à faire passer et on a fait passer le message point barre. Prémédité ou circonstanciel, quand on voit le monde et qu’on a un message, on fait passer le message ».

C’est pourquoi le ministre d’Etat et membre de l’opposition républicaine estime que le discours tenu ce dimanche du gouverneur de Labé était un discours émotionnel. Un discours qui selon Papa Koly Kourouma est une résultante de la méconnaissance des textes.

« Dans la forme, je pense que c’est juste une erreur d’appréciation par rapport au chef de fil de l’opposition et un ministre d’Etat qui est ma personne. Quand le gouverneur pense qu’il doit intervenir avant, je crois que c’est une erreur d’appréciation. C’est la méconnaissance des textes, donc, je crois qu’il faut encore que les administrateurs territoriaux accepter d’aller à l’école. C’est ce qui leur manque. Ce que le gouverneur a fait hier, c’était une espèce de réplique au discours de Dembo Sylla. On n’a pas à diaboliser cela, je pense qu’il faut dépasser cela. Le gouverneur voulait qu’on reconnaisse qu’il est le gouverneur mais il ne doit pas oublier qu’il y avait un ministre d’Etat là-bas qu’il n’a même pas salue ».

De Labé, Yayé Aïssata Diallo pour Guineematin.com

Tél.: (00224) 620 03 66 65

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin