Les députés viennent d’adopter, à la majorité des présents, le chronogramme de la session des Lois 2017, « sous réserve de glissement », a précisé le Chef du perchoir.

Selon ce programme discuté et adopté, 12 textes dont les codes civil, de justice militaire, des collectivités, forestier, de l’environnement ; le Haut conseil des collectivités et aussi des amendements sur le Règlement intérieur de l’Assemblée nationale et de la CENI.

Cette tranche s’étend du mardi 11 avril au mardi 27 juin 2017.

La présente plénière comme annoncée précédemment, a été marquée en outre par la présentation d’une résolution rendant « Hommage à Hadja Jeanne Martin CISSE », première présidente du Conseil de sécurité et femme exemplaire dans la lutte pour l’émancipation de la femme à travers le monde. Un texte lu par la Présidente de la commission des délégations, Hadja Nanfadima Magassouba.

Selon cette résolution, la défunte sera élevée au rang de « Héroïne nationale » et la journée du 21 février de chaque année, marquant sa naissance sera consacrée à des débats sur l’émancipation de la femme.

Une proposition dénoncée par le président du groupe parlementaire des libéraux (Ufdg), Fodé Oussou Fofana, qui demande de suspendre la résolution en attendant plus de concertation au tour de la proposition. Pour le député Fodé Maréga, le mari de cette dame a « fini ses jours dans les geôles de Sékou Touré ».

L’Honorable Abdourahmane Sinkoun Camara, président de la commission des mines marque son accord de principe mais exige le « respect de la procédure ». Même son de cloche pour Bah Fischer.

Le Président se défend et souligne que « le texte a été soumis en réunion de bureau et Fodé Oussou était absent ».
L’intéressé se réplique et demande au chef du perchoir de renvoyé ce texte et faire suivre la procédure.

A la majorité des voix, les députés se sont prononcés pour le renvoi du texte dans les groupes parlementaires.

Depuis l’Assemblée nationale, Abdallah Baldé et Abdoulaye Oumou Sow pour Guineematin.com

Tél. : 628 08 98 45

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin