Un accident de la circulation a fait 2 morts, 5 blessés et de nombreux dégâts matériels à Sonfonia marché, tôt, dans la matinée de ce mardi 11 avril 2017. Occasionné par un camion remorque, la cause de l’accident serait liée à un excès de vitesse et la fine pluie qui s’est abattue cette nuit sur la ville de Conakry et qui a accumulé de la boue sur la route, a-t-on appris sur place.

Interrogé par Guineematin.com, le capitaine Sékou 2 Touré, en service au commissariat de la sécurité routière de Sonfonia, a dit que l’accident serait causé par l’excès de vitesse. « Je viens de constater qu’il y a un virage, plus l’excès de vitesse qui peuvent être à l’origine du drame de ce matin. Les blessés et les morts ont été transportés d’urgence dans une clinique auprès du marché ici de Sonfonia. Il y a déjà des morts. Vous savez, ce matin, il y a eu une fine pluie. Donc, quand il ne pleut pas abondamment, les pneus ne tiennent pas le sol et le goudron n’est pas lavé. Donc, les fines pluies là, il suffit que le chauffeur tente de freiner un tout petit peu dans le virage, c’est le pire qui va se produire. Et, c’est ce qui s’est fait : le virage, la vitesse et la fine pluie qui est tombée ce matin », a-t-il expliqué comme causent de l’accident.

Également interrogé par notre reporter, le Dr. Koulemou Jean Louis, en service au cabinet médical « Les Chérubins » de Sonfonia, a dit avoir reçu des blessés et un mort, précisant que l’autre qui était grièvement blessé a été évacué vers Donka, au service de réanimation et qui rendra l’âme un peu plus tard.

« Il y avait, parmi eux, une dame, Hadja Aïssata Satina Diallo qui eu un traumatisme au niveau du thorax. Donc, après l’examen clinique, j’ai suspecté la fracture d’une côte et je lui ai dit d’aller à Donka. Mais, son mari l’a finalement envoyée à l’hôpital Sino-guinéen pour effectivement avoir une confirmation de ce que je leur ai dit. Il y a un autre du nom de Mamadou Baïlo Bah, un apprenti chauffeur, qui avait des égratignures aux lèvres et une contusion au niveau de l’épaule gauche. À l’heure qu’il est, après les premiers soins, tous les blessés ont été référés dans des hôpitaux », a précisé Dr. Koulemou Jean Louis.

Cet autre accident relance une fois encore le problème de visite technique des engins roulants dans notre pays. Il est donc temps que les services spécialisés prennent toutes les dispositions afin d’éviter à notre pays ces genres de situations.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin