Les 11 candidats au premier tour de l’élection présidentielle française pour l’année 2017 sont officiellement fixés sur leur sort. En tout cas en Guinée, même si l’ambiance est morose, certains électeurs ne cachaient pas en début d’après midi leur détermination d’accompagner le jeune Emmanuel Macron de la « France-En-Marche » dans son aventure.

Guineematin.com, à travers deux ses journalistes, a suivi le déroulement du vote, toute la journée et a pu recueillir des réactions, parfois, mesurées de certains électeurs.

Avant même la fin du scrutin à 18 h, ce 23 avril 2017, l’Ambassade de France en Guinée et en Sierra Léone, située à Kaloum, était déserte. Les électeurs ne venaient que par compte-goutte depuis le début de l’après-midi. Et les informations faisant état de la qualification des candidats Emmanuel MACRON et Marie LEPEN, arrivés respectivement premier et deuxième avec 23,9% et 21,7%, circulaient déjà sur le net, relayant des résultats de sondage au sortir des urnes et publiés depuis la Belgique.

Comme les carottes semblaient cuites pour les autres candidats déjà en difficulté et malmenés par une campagne présidentielle pleine de surprise, le suspens a fini par se dégager et laisser la place aux déclarations des perdants et les spéculations sur d’éventuels soutiens pour l’un ou l’autre candidat.

En Guinée, les quelques journalistes qui se sont résolus d’aller couvrir la fin des opérations, se sont vu confiner à attendre indéfiniment les résultats de ce scrutin, derrière les murs de l’Ambassade. Tous finiront d’ailleurs par plier bagage sans réussir à avoir le moindre résultat des 1766 inscrits. Mais ce qui sûr, quelques soient les chiffres issus du l’unique Bureau de vote de Conakry, les résultats publiés à Paris ne connaîtront de bouleversement.

Abdallah Baldé et Abdoulaye Oumou Sow pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin