Dans le cadre de la campagne porte-à-porte lancée le 19 avril dernier, le président de l’UFDG, El-hadj Cellou Dalein, après les préfectures Faranah, Kissidougou et Gueckedou, a mis le cap sur Macenta, hier dimanche 23 avril 2017. Après avoir bénéficié d’un accueilli très chaleureux à environ 5 kilomètres du centre-ville, c’est au siège du parti, situé Neliaouta (Kissibouro), que le chef de file de l’opposition a animé son meeting, a constaté Guineematin.com, à travers son envoyé spécial.

Dans son discours de bienvenue, Mamady Kourouma, secrétaire fédéral du parti a commencé par donner la situation géographique de Macenta, avant de rappeler que l’UFDG est fortement implantée aussi bien dans les districts et secteurs, mais aussi dans la commune urbaine. Selon lui, cette montée en puissance de l’UFDG à Macenta, est le résultat des efforts de la fédération et de la coordination des sages du parti. « Ces efforts ont été concrétisés par l’augmentation du suffrage obtenu lors de la dernière élection présidentielle de 2015 soit 26 000 voix, contre 5 000 voix en 2010. Au regard des adhésions massives que nous enregistrons quotidiennement, nous sommes convaincus de la victoire de notre parti lors des prochaines élections communales », a rassuré le fédéral. Monsieur Kourouma a ensuite souhaité la désignation d’un parrain titulaire pour remplacer l’actuel qui semblait être empêché.

De son côté, l’ancien ministre de la communication, Alhousseny Makanera Kaké, s’exprimant en langue Maninka, a dit que c’est sa contribution financière et matérielle qui a permis l’obtention de l’agrément du RPG arc-en-ciel. Mais aujourd’hui, dit-il, s’il a décidé de quitter ce parti pour adhérer à l’opposition et être un des plus proches du chef de cette opposition, c’est parce qu’il est conscient que seul ce dernier pourra concrétiser le rêve des guinéens : donner de l’emploi aux jeunes, bâtir des infrastructures routières dignes du nom, respecter et faire respecter les lois de la République.

Le président de l’UFDG, El hadj Cellou Dalein Diallo a commencé par remercier le doyen Harsseine Zoumanigui dit Waraba, ancien chauffeur de Sekou Touré et dont la concession sert de siège au parti à Macenta. Il a aussi déploré la gestion « clanique » du pouvoir par le Président Alpha Condé qu’il accuse d’avoir donné des marchés de gré à gré à ses amis africains et à des coûts exorbitants, dépassant 5 fois la normale.

Par ailleurs, Cellou Dalein a dit que rien n’est en vue en Guinée pour donner de l’emploi aux jeunes, accompagner les agriculteurs. « Les ONG dénoncent le gouvernement, les journalistes dénoncent. Et monsieur Alpha Condé dit qu’on ne veut plus l’ingérence des ONG, on ne veut plus l’ingérence des occidentaux, parce que lorsqu’il organise des mascarades, ces gens là dénoncent, lorsqu’il y a la corruption, la violation des droits humains, ces gens là dénoncent. Il faut que la Guinée soit fermée encore et qu’on n’écoute plus aucune ONG, aucun gouvernement étranger pour qu’il continue de faire ce qu’il est en train de faire. Le peuple de Guinée ne l’acceptera pas. Oui ou non ? (Oui, répondent aussitôt les militants). Alpha Condé veut un troisième mandat, c’est une violation de la Constitution. Il a prêté serment sur la Constitution qui limite le nombre de mandat d’un président de la République à deux. Même le RPG a dit qu’il veut d’un troisième mandat pour le parti, mais pas pour Alpha Condé », a rappelé l’opposant guinéen, avant d’inviter toute la population de Macenta à s’apprêter à descendre dans la rue pour exiger le respect de la parole donnée, pour exiger le respect de notre Constitution.

Après ce meeting, le président de l’UFDG et la forte délégation qui l’accompagne se sont rendus à l’église catholique de la Sainte Croix de Kamadou cité, puis dans un café très fréquenté par la jeunesse locale, chez les notables de Macenta et au quartier Koulakodou pour des visites de courtoisie. Partout où la délégation est passée, elle a eu droit à un accueil chaleureux, des prières et bénédictions ont été formulées.

À suivre !

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 00224 621 09 08 18

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin