Arrivé dans l’après-midi de ce mardi 25 avril 2017, au centre ville de Boké, suite à une manifestation populaire des jeunes qui réclament courant et eau (24 heures sur 24), le Général Mathurin Bangoura vient d’être chassé de la place des martyrs de Boké où il tentait de convaincre les manifestants, par des jets de pierres, a constaté sur place le correspondant de Guineematin.com à Boké.

Le Gouverneur de la ville de Conakry, natif de Boké, avait tenu un court discours dans la journée sur le même lieu, où il avait promis de rendre compte au Président de la République et se battre pour que Boké puisse avoir le courant 24H/24. Mais, pour l’instant, il faut retenir que la mission de l’émissaire d’Alpha Condé a échoué, parce qu’il est en face des jeunes surexcités qui ne veulent rien entendre.

Au moment où nous écrivons ces lignes (18H 40′), le Général Mathurin a été escorté par des jeunes pour l’amener dans la cour de la préfecture pour sa sécurité et son véhicule avec son chauffeur sont bloqués, les pares-brises cassés, les pneus dégonflés à la place des martyrs.

Les manifestants disent ne vouloir écouter aucun discours, ils ne veulent voir que le courant électrique dans leur ville où 14 sociétés minières opèrent sans impact positif pour les citoyens…

A rappeler que suite à ces jets de pierres, deux blessés ont été enregistrés. L’un a reçu un caillou sur le front et l’autre a sauté de la tribune et n’a pas pu se relever de lui-même.

Par ailleurs, on nous apprend qu’il y a un nombre important de militaires qui sont venus de Conakry pour renforcer les forces de l’ordre de Boké ; mais qui stationnent pour le moment hors de la ville pour prendre position.

Enfin, il faut préciser que les barrages restent maintenus et les jeunes règnent en maîtres sur le terrain.

De Boké, Mamadou Diouldé Diallo pour Guineematin.com.

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin