A l’occasion de sa tournée de prise de contact avec ses militants à la base dans la Guinée profonde, lancée le mercredi 19 avril 2017, le Président de l’UFDG, Elhadj Cellou Dalein Diallo a mis le cap sur la Préfecture de Yomou, située à 75 kilomètres de la ville de N’zérékoré, hier, mardi 25 avril 2017. Accueilli à une vingtaine de kilomètres du centre ville, le cortège du patron de l’opposition guinéenne s’est rendu au siège fédéral du parti où un meeting sera ténu par les leaders, rapporte l’envoyé spécial de Guineematin.

Dans son discours de bienvenue, Dr. Vamougan Sagno, secrétaire fédéral de l’UFDG à Yomou, après avoir donné la position géographique de la préfecture, a indiqué que sa fédération est composée de six (6) sous-sections, au sein des quelles il y a 64 comités de bases.

Selon le Dr. Vamougan Sagno, en dépit des efforts des responsables du parti, certains membres du bureau fédéral ont été emprisonnés suite à la réclamation des matériels de l’UFDG à l’ex secrétaire fédéral, Bamo Diolamou. « Chose qui nous a fait dépenser 2 500 000 francs guinéens pour avoir notre liberté afin de poursuivre nos activités politiques », a-t-il fustigé, réaffirmant cependant sa ferme volonté et son engagement à accompagner le parti.

De son côté, l’ancien ministre Alhousseiny Makanera Kaké a rappelé avoir pris beaucoup d’engagement lors de l’inauguration de la radio rurale de Yomou, quand il était à la tête du Département. Mais, selon lui, il n’a pu concrétiser les promesses de l’époque. Donc, aujourd’hui, il a décidé d’adhérer à l’opposition et de suivre Elhadj Cellou Dalein Diallo afin de pouvoir réaliser ses promesses.

« J’avais dit que Alpha me charge de vous dire, quand il est élu, il y aura l’emploi pour tout le monde. Est-ce que vous avez de l’emploi ? (Non ! Répondent les militants). Je vous demande vous qui êtes de l’UFDG de redoubler d’efforts ; car, la victoire n’est pas loin. Si Alpha accepte, nous pourrons installer Elhadj Cellou Dalein en 2020 ; s’il essaye de modifier la constitution, nous écourtons son mandat et on installe directement Elhadj Cellou Dalein Diallo », a prévenu l’ancien ministre de la communication du président Alpha Condé, invitant de passage les militants de l’UFDG à sécuriser leur voix le jour des élections.

Abondant dans le même sens que son prédécesseur, Elhadj Cellou Dalein Diallo a d’abord indiqué que le président Alpha Condé n’a pas été à la hauteur de la fonction présidentielle, rappelant de passage les divisions ethniques qu’il accuse ce dernier d’instaurer. Le chef de file de l’opposition a expliqué que tous les guinéens doivent être traités au même pied d’égalité, rappelant qu’ils ont tous en partage un seul pays, la Guinée. Le patron de l’opposition a promis de réconcilier tous les Guinéens une fois qu’il sera au pouvoir ; précisant que le débat politique doit être du « Sanakouya ».

Par ailleurs, le président de l’UFDG a invité les populations de Yomou de ne pas accepter que leur constitution soit modifiée et qu’ils doivent se tenir prêts à marcher dans les rues pour demander le départ d’Alpha Condé dès qu’il rendra public son intention de se représenter pour un troisième mandat.

« Si on ne se mobilise pas, ils vont continuer de piller les ressources du pays. Aussi longtemps qu’il sera au pouvoir, son problème, ce n’est pas le développement de la Guinée, c’est comment enrichir le clan. Aujourd’hui, ils sont riches, extrêmement riches : ils ont détourné des milliards et des milliards de dollars. Vous voyez comment se trouve l’état de votre route ? Est-ce qu’il y a un appui concret aux paysans, aux menuisiers, aux tapissiers ? (Non ! Répondent aussitôt les militants, Ndlr). Il n’y a aujourd’hui aucune assistance proposée par l’Etat à des jeunes qui veulent créer de l’emploi », a entre autres dénoncé Elhadj Cellou Dalein Diallo, indiquant que ce fléau n’est pas une fatalité et que tout va changer une fois que le peuple votera pour le candidat de l’UFDG lors de élections locales et en 2020.

Après le meeting, le patron de l’opposition guinéenne et la délégation qui l’accompagne se sont effectué plusieurs visites de courtoisie. Ils se sont entre autres rendus au siège de la préfecture de Yomou où ils ont été reçus par le préfet, Moustapha Foromo Condé, et, chez le Soti-Kemo de Yomou. Partout, la délégation a reçu un accueil chaleureux et des prières et bénédictions ont clôturé les entretiens.

À suivre !

De retour de Yomou, Ibrahima Sory Diallo, envoyé spécial de Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin