Placée sous le haut patronage du ministre guinéen de la Culture, des sports et du patrimoine historique, Siaka Barry, la deuxième édition du festival des arts et du rire (FAR) a ouvert ses rideaux hier, mercredi 26 avril 2017 dans la cité de Karamoko Alpha Mo Labé, a constaté Guineematin.com via sa correspondante régionale qui était de la partie.

Le lancement officiel de cet évènement artistique et culturel a été rehaussé de la présence des autorités régionales et préfectorales, des artistes et comédiens nationaux et internationaux (comme le burkinabé Zongo et l’ivoirien Tao), ainsi que de plusieurs autres acteurs culturels.

En qualité d’initiateur de l’évènement, Mamadou Lamine Diallo, connu sous le nom de Mamadou Thug, a d’abord réitéré l’objectif du festival avant d’exhorter les autorités à tous les niveaux à plus d’implication dans la promotion de la culture guinéenne.

Présidant le lancement officiel de cet évènement culturel, le ministre Siaka Barry a exprimé toute sa satisfaction de voir se tenir ce festival avant de rendre un hommage à l’initiateur. « J’ai tenu à être avec vous au moment où tous les festivaliers et étrangers s’investissent pour découvrir ce pays fabuleux qui est la Guinée pour deux raisons.

Premièrement, Labé n’est pas qu’une terre d’oralité, c’est aussi une terre d’écriture par excellence. La deuxième raison, c’est de venir fêter avec vous ce festival. Ainsi, je rends un hommage mérité à mon frère et ami Mamadou Thug qui a réveillé ici un festival avec son cœur et non avec des moyens. Lorsqu’il m’a fait part de sont intention d’organiser ce festival sous la tutelle du ministère de la culture, je lui ai dit à toi d’abord de te laver le ventre ; ensuite, on te lavera le dos ! Et, je crois qu’il a vaillamment réussi à se laver le ventre et il reste à l’Etat de le laver le dos », a notamment dit le ministre Siaka Barry qui a remercié les comédiens ivoirien et burkinabé Tao et Zongo pour le déplacement effectué.

Cette année, la célébration de ce festival a été lancée sous le thème « la lecture, mon affaire ». Un choix qui, selon le ministre Siaka Barry, n’est pas fortuit. Pour cela, il exhorte chacun à la lecture ; car, dit-il, « au-delà du slogan, il faut que la lecture se concrétise dans notre quotidien ».

Pendant ce lancement officiel, trois femmes qui ont fièrement porté la plume à Labé ont également été honorées à travers des hommages qui leur ont été rendus par le ministre de la Culture. Il s’agit de la doyenne Sira Baldé, à travers son œuvre « Foutah à l’autre ». La doyenne Kesso Barry, pour son œuvre « Kesso, la princesse peule » et l’inspectrice régionale de la culture de Labé, Madame Koumanthio Zenabe Diallo, pour son œuvre « les épines de l’amour ».

Cette première journée du festival des arts et du rire a démarré par l’organisation d’un carnaval, d’une conférence de presse, d’une manifestation magnifiée par des prestations culturelles, la lecture des discours et d’une compétition de meilleur humoriste doté du trophée Sow Baïlo.

Bref, à l’occasion de ce festival qui se déroulera du 26 au 30 avril 2017, la population de Labé bénéficiera de plusieurs séances de formation et de spectacles de grand public.

De Labé, Yayé Aïssata Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 620 03 66 65

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin