C’est ce jeudi, 27 avril 2017 que les activités de « Conakry, capitale mondiale du livre » ont été lancées dans le Nabaya. C’était en présence du Directeur de l’Harmattan Guinée et commissaire général de l’évènement culture « Conakry, capitale mondiale du livre », Sansy Kaba Diakité, Lamine Kapi Kamara, président de l’association des écrivains de Guinée, le recteur de l’Université de Kankan, Dr. Sékou Kaba, Lamine Guirassy, PDG du groupe HADAFO Médias, en tant que futur auteur, Honorable Sékouba Konaté, député uninominal de Kankan, de quelques écrivains guinéens et des comédiens, rapporte le correspondant de Guineematin.com qui a également assisté à la cérémonie.

L’objectif visé par les organisateurs est de faire la promotion du livre à Kankan, la ville d’honneur de cette rencontre mondiale en République de Guinée.

Les activités ont commencé par la visite de la bibliothèque américaine sise à l’Université de Kankan, suivie de l’exposition et la vente des documents, en majorités écrits en N’ko (maninka) ; puis, une conférence-débat dans la salle de conférence de l’Université de Kankan.

Selon Monsieur Sansy Kaba Diakité, Directeur Général de la maison d’édition « L’Harmattan Guinée », le but est de faire la promotion du livre avec la création des points de lecture et aussi l’équipement des bibliothèques de la place.

De son côté, Paul Balla Mansaré, l’un des deux écrivains gendarmes présents à Kankan, on ne fait jamais assez la promotion du livre en Guinée. « Le guinéen ne lit pas ! Actuellement, certains préfèrent acheter téléphone à un million que d’acheter un livre à cent quarante mille francs guinéens » fustige l’écrivain gendarme.

Pour sa part, Lamine Guirassy, PDG du groupe HADAFO Médias a annoncé la publication très prochaine de son premier roman : « il parlera de ce que mes auditeurs n’entendent pas et que mes téléspectateurs ne voient pas actuellement »…

Selon le programme communiqué sur place aux médias, une mamaya est prévue cet après-midi au rond-point historique de CHERIFOULA, suivie d’une soirée culturel au Musée du Camp Soundiata Keita de Kankan. Et, demain, vendredi, plusieurs autres activités sont programmées à Kouroussa où un hommage sera rendu à l’écrivain Camara Laye (l’enfant noir) et à l’historien Djibril Tamsir Niane.

A rappeler que le thème retenu cette année est : « le livre, facteur de rapprochement des peuples et des communautés ».

De Kankan, Amadou Oury Souaré pour Guineematin.com

Tél. : 628 42 16 32

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin