Général Siba Lohalamou, Gouverneur de Boké

Dans leur réunion de mise en œuvre d’une plateforme revendicative, suite aux manifestations déclenchées à Boké depuis le 24 avril 2017, les sages et les membres du comité préfectoral de développement (CPD) ont demandé aux manifestants de retirer leur demande du départ du gouverneur et du préfet, a appris Guineematin.com de son correspondant local.

Les médiateurs ont commencé d’abord par rappeler aux manifestants les efforts que les deux responsables ont fourni à Boké depuis leur arrivée à leurs postes respectifs.

« Le préfet, Mohamed Lamine Doumbouya, s’est beaucoup battu pour la réalisation de la contournante. Même devant le Président de la République, il a sollicité ça. Le Gouverneur, c’est lui-même qui a déploré devant tous ici lors du CA le fait que les gros porteurs traversent la ville à 8 heures. Et puis, n’oubliez pas que devant ces sociétés, les autorités locales ne peuvent rien. Donc, faites attention, les fils de Boké sont préfets ou gouverneurs ailleurs. Donc, cette question n’est pas à l’ordre du jour… », a demandé un conseiller qui préfère garder l’anonymat.

Par ailleurs, une liste de plusieurs points de revendication dans lesquels ce point est exclu, a été dressée et qui sera livrée d’un moment à l’autre.

A rappeler que ces manifestations qui ont commencé lundi dernier ont engendré un mort (tué par balles) et 29 blessés dont 9 par balles ; et, trois gendarmes sont parmi les blessés.

Enfin, la ville est toujours calme et tous les regards sont tournés vers le lieu des négociations pour connaître la suite des évènements.

A suivre !

De Boké, Mamadou Diouldé Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin