En séjour de travail en région Forestière depuis plus d’une semaine, le leader de l’UFDG, Elhadj Cellou Dalein Diallo a rencontré ce jeudi 27 avril 2017, les autorités administratives, les groupes socio-professionnels formels et informels et la ligue islamique régionale de N’zérékoré. Comme dans les précédentes préfectures visitées, l’objectif de ces différentes rencontres vise permettre au patron de l’opposition guinéenne de mieux connaître leurs préoccupations des populations à la base.

Ainsi, ce jeudi, la journée de travail du leader de l’UFDG a commencé au siège de la préfecture de N’zérékoré. Face à Aboubacar Bopp Camara, Cellou Dalein Diallo a déploré le caractère partisan des administrateurs territoriaux et plaide pour une égalité de traitement des citoyens.

Par ailleurs, le chef de file de l’opposition a fustigé la décision lui interdisant de tenir des meetings dans les stades et sur les lieux publics. « Heureusement que la fête c’est très bien passée, personne n’est blessé, il n’y a pas eu d’accident », s’est félicité Cellou Dalein Diallo.

Le préfet de N’zérékoré s’en prend aux motards de l’UFDG

Dans son discours-réponse, le préfet de N’zérékoré a dit sa joie de recevoir le leader de l’UFDG, disant avoir pris bonne note des inquiétudes exprimées par ce dernier. Mais, pour lui, les militants de l’UFDG, particulièrement les motards, font de l’excès pendant leurs activités politiques. « Même le jour de votre arrivée, j’étais là devant la préfecture, j’ai observé. Moi, je souhaite que vos responsables éduquent vos militants, notamment les motards », a demandé le préfet de N’zérékoré.

Parlant de son rôle à la tête de la préfecture de N’zérékoré, Aboubacar Bopp Camara a promis de tenir la balance égale entre les citoyens de sa zone juridictionnelle : « notre devoir, c’est de traiter les citoyens au même pied d’égalité comme vous venez de le dire. Nous, on nous instruit, c’est vrai qu’il y a parfois des failles et ces failles peuvent résulter de l’inexpérience parfois des uns et des autres », a notamment dit le préfet de N’zérékoré.

Du siège de la préfecture, Elhadj Cellou Dalein Diallo et l’importante délégation qui l’accompagne se sont rendus au siège du gouvernorat où ils ont été reçus par Lancey Condé, le gouverneur de la région administrative de N’zérékoré. Comme chez le préfet, Cellou Dalein Diallo a dit être attaché à la paix, à l’égalité entre tous les citoyens du pays. Il a alors invité le gouverneur de région à faire autant et de se départir donc de ce système de parti-Etat qui fait que les administrateurs territoriaux obéissent aveuglément à leur chef hiérarchique même quand l’ordre est illégal et injuste.

Après s’être entretenu avec les autorités administratives, le président de l’UFDG s’est immédiatement rendu chez le soti-kemo de N’zérékoré, le doyen Molou Hazalou Zobelemou. Le principal opposant au régime Alpha Condé a invité le sage à se mettre au-dessus des partis politiques et à faire preuve de neutralité. « Le soti-kemo est celui par sur qui les citoyens doivent compter pour résoudre certains différends », dit-il, en demandant au sage d’être apolitique.

En retour, le Soti-Kemo de N’zérékoré a rappelé que jamais il n’a eu de problème avec les militants de l’UFDG. « Je vous remercie monsieur le président de l’UFDG. Je sais que de la manière dont vous accordé du prix à la paix, c’est de cette façon que les militants se comportent. Nous ne sommes pas en période de campagne, mais vous êtes venue rencontrer les populations à la base pour savoir réellement ce qui s’y passe. Et, ça, seule une personne soucieuse de la quiétude sociale et de la paix peut le faire. Je vous remercie aussi de m’avoir aidé à clôturer ma cour. Vous m’avez toujours accordé du respect, que Dieu vous accorde du respect et vous aide à atteindre vos objectifs », a souhaité le Soti-Kemo de N’zérékoré.

Du domicile du Soti-Kemo, Elhadj Cellou Dalein Diallo a successivement rencontré des vendeurs de cola, des jeunes dans des cafés et autres lieux de fortes fréquentations et des hommes de métiers dont les menuisiers et des transporteurs. À ces endroits, il a demandé aux jeunes leurs préoccupations, les difficultés rencontrées par les hommes de métiers par exemple. Après les avoir recensés, Cellou Dalein Diallo leur a promis qu’une fois au pouvoir, il va œuvrer pour l’emploi des jeunes en créant des centres d’apprentissage, moderniser les ateliers pour les hommes de métiers en leur empruntant de l’argent à travers des micros crédits, assurer la sécurité, notamment pour les transporteurs qui disent être parfois victimes d’attaques à mains armées, entre autres.

La dernière étape de cette visite a été la rencontre avec les coordinations régionales des Bassanos, de Haali Poular, de Konia et de la ligue islamique régionale de N’zérékoré. À toutes ces couches sociales et religieuses, le président de l’UFDG a dit être soucieux du train de vie actuel des guinéens qui souffrent énormément et qui manquent presque de tout. Le chef de file de l’opposition a sollicité leurs prières et leur accompagnement pour qu’il soit élu président de la République de Guinée en 2020, promettant être le président de tous les guinéens et non Président d’une région ou d’une ethnie, comme le racontent ses détracteurs.

À rappeler que partout où le leader est passé, des prières et bénédictions ont été formulées pour la paix et surtout pour que le futur Président de la République soit celui qui mettra en avant le développement socio-économique de la Guinée, comme le dit Elhadj Cellou Dalein Diallo.

À suivre !

De N’zérékoré, Ibrahima Sory Diallo, envoyé spécial de Guineematin.com

Tél (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin