La délégation du ministre des Mines rentre bredouille à Conakry ! La mission conduite par le ministre guinéen des Mines et de la Géologie, Abdoulaye Magassouba a échoué dans ses négociations avec les populations de Boké, après une longue journée d’échange, ce samedi 29 avril 2017, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Boké.

La toute première conséquence du retrait de la délégation ministérielle venue de Conakry, après l’échec des négociations, est la décision de prendre immédiatement des dispositions pour de nouveau barrer la route aux sociétés minières qui exploitent la bauxite dans la préfecture.

« Aucune société ne va travailler ici tant qu’on n’est pas satisfait ! Il faut faire la route contournante avant toute reprise du travail », exige la population.

Déjà, il vient d’être décidé par les leaders de la contestation populaire (qui a maintenant gagné toute les couches de Boké) de mettre huit (8) barrages pour empêcher les sociétés minières de travailler. Et, un chef sera désigner pour « contrôler » ces sept carrefours…

Bref, Guineematin.com vous propose les principaux endroits ciblés par les manifestants pour ériger leurs barrages :

1)- à Tamakené, à l’entrée de la ville pour barrer le passage à GAC ;

2)- au carrefour Mansalya, à Dapilon ;

3)- à Djoumaya,

4)- au pont de Correrah pour barrer la route à la société SMB ;

5)- à Bolontio, dans Dabis ;

6)- à Sorybarrya, dans Baralandé ;

7)- au Port de Katougouma ;

8)- et, au port Nunez.

A suive !

De Boké, Mamadou Diouldé Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin