Une importante réunion sur les vaccins, intitulée « Vaccins contre Ebola pour la Guinée et le Monde », a été ouverte ce jeudi 04 mai 2017 dans un réceptif hôtelier de Conakry. Et, c’est le président de la République, le professeur Alpha Condé qui a présidé la cérémonie d’ouverture, en présence de madame la Directrice Générale de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), Dr. Margaret Chan, rapporte le journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Dr. Margaret Chan, Directrice Général de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS)

Dr. Margaret Chan, Directrice Général de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS)

Selon la communication officielle, cette rencontre vise à lancer les travaux scientifiques sur les vaccins anti-Ebola en vue d’accélérer leur disponibilité. De nombreuses personnalités prennent part à cette réunion internationale, organisée par le ministère de la santé à travers l’Agence Nationale de la Sécurité Sanitaire en collaboration avec l’Organisation Mondiale de la Santé.

Pour le Dr Abdourahmane Diallo, ministre de la santé et de l’hygiène publique, cette réunion se justifie par le fait que « les maladies à potentiel épidémiques sont de nos jours une menace pour la sécurité internationale… Nous venons de procéder, en collaboration avec le Libéria et la Sierra Léone, au lancement des essais cliniques Prevac. Des essais qui seront suivis au mois de mai, au 3ème essai avec le vaccin des partenaires russes », a expliqué le Dr Diallo.
Par ailleurs, le ministre de la santé dira que « le relèvement du système de santé au niveau de nos pays passe aussi par la disponibilisation des médicaments de première nécessité. Venir à bout des pathologies est une bonne chose. Mais, les prévenir est encore la meilleure des choses », a-t-il laissé entendre.

Comment faire pour rendre disponible les vaccins contre les maladies à fièvre hémorragique comme Ebola ?

Dr Abdourahmane Diallo pense que les experts, les scientifiques, les chercheurs, bref les sommités de haut niveau réunis à Conakry passeront en revue les préoccupations de l’heure, notamment : « le plan pour la recherche et le développement des maladies infectieuses à potentiel épidémique ; le rôle combien important de disposer d’un stock de vaccins pour les interventions d’urgence ; les perspectives sur les lacunes de la recherche et les défis de coordination pour accroître la capacité en recherche et développement ; dans la région africaine ; la vaccination en ceinture dans les 13 pays à risque de flambée d’Ebola ; du résumé des résultats des essais cliniques des vaccins contre Ebola », a cité le ministre de la santé qui pense que ces éléments aideront à avancer dans la dynamique de veille à la santé des populations.

Le professeur Alpha Condé qui a présidé la cérémonie d’ouverture de cette réunion, a remercié les partenaires de la Guinée sur l’appui apporté à notre pays pendant la riposte à la maladie à virus Ebola. Ensuite, le président Condé a rappelé qu’en dépit des efforts conjugués de l’ensemble des intervenants, « des défis importants demeurent pour renforcer nos capacités en vue d’être mieux préparé à gérer des situations d’urgence ultérieures. Nous comptons donc sur la solidarité de toute la communauté internationale dans cette phase de reconstruction de notre système de santé », a-t-il fait savoir.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin