Dossier 28 septembre: Les avocats de Toumba dénoncent les propos du Chef de l’État et demandent son inculpation

Les avocats assurant la défense du militaire Aboubacar Toumba Diakité, alias Toumba, principal accusé dans le dossier du 28 septembre, étaient ce lundi 8 mai 2017, devant les journalistes, à la maison de la presse de Coléah, a constaté Guineematin.com, à travers son équipe de reportage.

Selon Me Paul Tomba Kourouma, ce dossier ne peut être développé en dehors du Président Alpha CONDE. L’avocat soutient que celui-ci  » en connaît bien de choses. » Il rappelle les propos tenus par le Président guinéen dans un journal français, Libération, comme quoi, il y’a beaucoup d’innocents accusés ou détenus dans ce dossier…

Il déplore en outre, la protection accordée à certains accusés. Plus loin, Maître Yomba demande l’inculpation du Professeur Alpha Condé dans ce dossier de crimes contre l’humanité. Ils entendent porter l’affaire devant la justice internationale.

Dénonce l’isolement dans lequel vit son client à la sûreté. « Toumba ne reçoit que sa sœur et son père. Il ne reçoit aucun de ses amis et même les avocats pour préparer sa défense », insinue maître Paul Yomba Kourouma.

Depuis le 30 avril, le pool d’avocats voulait rencontrer la presse pour faire part de leur décision de suspendre son assistance à Toumba. Une décision liée à l’incapacité de la justice guinéenne et compte se tourner vers la Cour pénale internationale, CPI.

A rappeler que ce pool d’avocat est composé de Paul Yomba KOUROUMA, Aboubacar Sylla et Lanciné Sylla ( ce dernier remplacé par Me Kemoko Malick DIAKITE, sur décision de Toumba).

Depuis la maison de la presse, Abdallah Baldé pour Guineematin.com

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS