Eau potable : l’UE offre des forages solaires à Bérédou-Baranama, Djalakoro, Koindian et à Kantoumanina

Ce sont seize (16) cadres issus de quatre communes rurales de Kankan et de Mandiana qui suivent une formation sur la gestion des subventions de l’Union Européenne. La séance, démarrée ce lundi 8 mai 2017 à Kankan, s’adresse aux cadres bénéficiaires du projet d’Appui au Service Public de l’Eau, a appris sur place Guineematin.com, à travers son correspondant régional.

Ces cadres viennent des communes rurales de Bérédou-Baranama (Kankan) et de Djalakoro, Koindian, Kantoumanina (Mandiana). La démarche vise à outiller les maires, secrétaires généraux, receveurs communaux et des chargés communaux de l’eau et assainissement de ces communes.

La cérémonie du lancement a connu la présence de Mr Simbaly Camara, directeur de cabinet du Gouvernorat de Kankan, représentant de Mr le Gouverneur ; Monsieur Mamadou Telly Bah, représentant de la délégation de l’Union Européenne ; Mr Fodé Mohamed Diaby, représentant de la cellule de gestion du Fonds Européen de Développement (FED) ; Madame Tenin Souaré, représentante de l’Unité de Gestion du projet.

Selon Mohamed Fodé DIABY, ces quatre communes de la région de Kankan auront chacune un forage avec un château de distribution d’eau. « C’est un réseau qu’on installe. Chaque Forage solaire aura un château de distribution d’eau à travers des bornes fontaines avec une capacité de cinq mètres cube par heure. Bref, c’est des forage qui fonctionnent avec des panneaux solaires », précise-t-il.

A la question de savoir à quand le démarrage des activités, monsieur DIABY espère d’abord que le contrat sera signé dès demain : « nous comptons signer les contrat demain avec les quatre communes et la mise en œuvre va démarrer un mois après ».

De son coté, Monsieur Mamadou Telly Bah de la délégation de l’UE affirme que durant ces deux jours de formation, les participants seront outillés sur la gestion des procédures, la gestion des subventions de l’Union Européenne et la gestion des Forages.

Pour sa part, monsieur Simbaly Camara, directeur du cabinet du Gouvernorat, a déploré l’absence des femmes chez les participants. « Si l’eau constitue la denrée alimentaire la plus répandue et la plus utilisée, vous n’êtes pas sans savoir que celles qui l’utilisent le plus, c’est nos mamans, sœurs, tantes, filles et très malheureusement je ne vois aucune femme participante », a-t-il déploré.

Le projet d’Appui au Service Public de l’Eau est l’initiative du SNAPE (Service National d’Aménagement des Points d’Eau) sur financement de l’Union Européenne.

A préciser l’eau des ces forages sera vendue à la population bénéficiaire en raison de 100 francs guinéens par bidon pour les frais d’entretien.

Outre la région de Kankan, ils ont annoncé à la région de Nzérékoré dix (10) forages dans les communes rurales de la région.

De Kankan Amadou Oury Souaré pour Guineematin.com

Tél. : 628 42 16 32

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS