Cellou Dalein : « je dois recevoir 5 milliards et 2 véhicules. Mais, je n’ai encore reçu ni l’argent, ni les véhicules »

A l’occasion d’une rencontre avec des journalistes à son QG, dans la journée de ce mardi, 09 mai 2017, le président de l’UFDG et chef de file de l’opposition guinéenne s’est prononcé sur plusieurs sujets. C’est le cas de la polémique portant sur un montant qu’il percevrait en tant que chef de file de l’opposition. « Je n’ai pas encore reçu un sous », a dit Elhadj Cellou Dalein Diallo.

Tout d’abord, Cellou Dalein Diallo a rappelé que le statut de chef de file de l’opposition a été adopté comme loi de la République en décembre 2014 et que cette loi prévoit des avantages : des frais de représentation du chef de file qui devient une institution et qui prend place au rang protocolaire immédiatement après les présidents des institutions de la République.

« C’était prévu que le chef de file de l’opposition, dès 2015, puisse avoir un budget et des moyens dont une voiture de commandement et une voiture de sécurité. Mais, le pouvoir avait bloqué. Pour qu’elle raison ? Je ne sais pas. Je n’ai jamais revendiqué. Déjà, l’initiative de la loi était du président de la République lui-même. Et puis, il a décidé de bloquer les avantages. Je n’ai rien dit. Donc, 2015, on n’a rien eu, 2016 on n’a rien eu. Et, le 24 février, je reçois une lettre du Ministre du Budget m’informant qu’il y a une ligne budgétaire de cinq milliards pour le chef de file de l’opposition. Après une deuxième lettre arrive pour m’indiquer que ce montant sera versé sur un compte public pour le chef de file de l’opposition en raison d’un milliard 250 millions par trimestre. Et puis, un arrêté est pris pour justement faire cette subvention. Le compte aurait été ouvert, on a donné le nom, au moment où je quittais, aucun sous n’était encore tombé. Donc, je n’ai pas encore reçu un sous. Mais, c’est un milliard 250 millions de francs guinéens. C’était prévu un véhicule de commandement, un véhicule d’escorte, je n’ai pas encore reçu ni l’argent, ni les véhicules en question », a-t-il insisté.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS