Les jeunes de Kankan, réunis autour du Mouvement Libérez Faso, ont manifesté ce jeudi 11 mai 2017 pour protester contre le manque d’électricité, l’eau et le chômage des jeunes. Mais la marche s’est déroulée sans incidents, a constaté sur place Guineematin.com, à travers son correspondant local.

Apres avoir fait le tour du centre ville de la commune urbaine, suivis d’un contingent de forces de l’ordre, ces jeunes protestataires ont été reçus à la préfecture par Aziz Diop, en présence d’El hadj Bakary Kaba, président de la délégation spéciale.

Dans son discours de circonstance, le président du mouvement, Sékou Nesta Kaba, est revenu sur les dysfonctionnements de la Guinéenne d’Electricité et la Société des Eaux de Guinée, en demandant le départ des responsables locaux de ces deux services.

« Cette marche, c’est pour manifester notre ras-le-bol face aux dysfonctionnement de l’EDG et la SEG. Nous défendons cette cause qui est l’eau et le barrage, nous demandons le départ de Madame la Directrice de l’EDG et de Monsieur le Directeur de la SEG à cause de leur incapacité de gérer ces postes », lance-t-il.

Par ailleurs, Sékou Nesta Kaba a demandé aux autorités de la place de dire au professeur Alpha Condé que c’est grâce au sacrifice de leurs parents qu’il est arrivé là ou il est (au pouvoir, ndlr). Il a ensuite rappelé la promesse de 2015 non encore tenue, relative à l’installation d’une centrale d’énergie solaire à Karfamoriah qui s’est limitée à la pose de la première pierre par le président lui-même.

En outre, le président du mouvement Libérez Faso, a menacé les autorités de la place. « La mairie, la préfecture et le gouvernorat, nous allons nous intéresser à eux dans les prochains jours, car leur gestion est anormale », a-t-il prévenu.

En plus de cela, les jeunes demandent le départ des directeurs préfectoraux et communaux de la jeunesse car ils ne défendent plus la jeunesse.

De son coté, le préfet Aziz Diop dit comprendre la frustration des jeunes mais a déploré la forme : « en plein 21ème siècle, l’eau est l’électricité ne doivent pas normalement manquer à Kankan. Mais, la forme de revendication n’est e pas bonne. Si vous reprenez une marche non autorisée, vous verrez l’autorité devant vous. Aujourd’hui, l’eau et l’électricité sont la préoccupation du président mais je ne peux pas vous prendre la garantie de résoudre ce problème à l’immédiat. D’ici la fin du mandat du professeur Alpha Condé, vous aurez le courant. Donc, je vous demande de rentrer calmement », a conseillé le préfet.

Au sortir de la résidence du préfet, les jeunes manifestants ont promis de coutumier le combat.

De Kankan, Amadou Oury Souaré pour Guineematin.com

Tél. : 628 42 16 32

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin