Parlement : Fodé Marega très en colère contre l’adoption « anarchique » de nouveaux chronogrammes

Comme nous l’annoncions dans nos précédents articles, les honorables députés (58 présents), ont adopté le chronogramme remanié qui va s’étendre sur cinq jours. Mais, l’adoption récurrente de ces nouveaux chronogrammes n’est pas du goût de l’honorable Fodé Marega, membre du groupe parlementaire Libéral Démocrate. L’élu de Dinguiraye, qui parle d’anarchie, s’est confié aux médias dont Guineematin.com, dès après la plénière.

D’entrée, Dr. Fodé Marega a rappelé que les élus qu’ils sont, passent le temps à adopter des nouveaux chronogrammes, ajouté aux difficultés dans lesquelles ils travaillent dans cette institution.

« Vous savez qu’on travaille un peu dans l’anarchie ici. On ne sait pas comment ça se passe. Vous avez vu aujourd’hui, on avait hier une plénière à midi, il devait y avoir une conférence des présidents. Cette conférence des présidents n’a pas eu lieu, on l’a transféré aujourd’hui à 10 heures, elle n’a pas eu lieu, on ne l’a eu à midi. Ensuite, c’est pour nous donner un chronogramme que vous avez vu, qui n’est valable que jusqu’au lundi. Et, mardi on a encore une autre plénière pour un nouveau chronogramme. Donc, on navigue un peu à vue parce que les textes arrivent, c’est l’impréparation », estime-t-il.

Par ailleurs, l’honorable Fodé Marega a tenté de répondre au président de l’Assemblée nationale qui a dit que ce sont les absences qui font que les travaux n’avancent pas. Pour lui, il n y a juste « pas de programme » et l’absence des députés est parfois justifié.

« Nous nous disons que c’est l’Alpha gouvernance. Aucune institution ne fonctionne et on navigue à vue. Vous voyez aujourd’hui on a réclamé à ce qu’il y ait une minute de silence pour les 38 de nos compatriotes qui sont décédés, mais le président de l’Assemblée nationale, vous avez vu comment il s’est levé et parti, sans pouvoir mettre en place cette minute de silence », a dénoncé le député.

En outre, l’honorable Marega a déploré le fait qu’on n’ait pas pu décréter au moins deux jours de deuil national pour les victimes des accidents de Dubreka.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tel. (00224) 621 09 08 18

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS