Alors qu’il séjourne à Bruxelles, en Belgique, pour rencontrer sa troupe d’Europe, avec laquelle des échanges fructueux ont lieu sur la gouvernance d’Alpha et les dispositions légales à prendre pour conquérir le pouvoir en 2020, Cellou Dalein à fait une révélation, à l’occasion de la rencontre restreinte qu’il a eue avec ses responsables fédéraux d’Europe, sur une stratégie récemment utilisée par lui pour déstabiliser politiquement Alpha Condé en Haute-Guinée, Guinée-Forestière et Basse-Guinée, étant entendu que la Moyenne-Guinée est son bastion imprenable.

C’est à la faveur de la série de questions-réponses qu’une dame a félicité et encouragé Cellou Dalein par rapport aux effets politiquement bénéfiques de la tournée qu’il vient d’effectuer dans les régions naturelles de la Guinée-Forestière et de la Haute-Guinée. Puis, cette responsable fédérale d’Allemagne déplore que la tournée n’ait pas été effectuée plus tôt.

Cellou Dalein explique les raisons stratégiques de ce retard volontaire : « ce genre de prises de contacts à la base dans les contrées jugées, à tort ou à raison, d’être plus ou moins les bastions électoraux d’Alpha Condé n’auraient pas eu d’éclats aussi retentissants si elles avaient lieu prématurément. J’ai sciemment attendu, par stratégie politique, qu’Alpha Condé et ses gouvernements successifs montrent leurs limites pour aller à la rencontre de ces laborieuses populations et leur expliquer l’amateurisme, la corruption et les détournements colossaux qui caractérisent la gestion de Monsieur Alpha Condé. Au regard de l’énormité des frustrations et de la déception enregistrées dans ces régions, notre message de vérité et d’espoir a été favorablement accueilli. Nous en avons profité pour rassurer tous et chacun de notre ouverture à toutes les composantes sociales du pays, sans exclusive, pour sortir notre pays de l’ornière ».

De Bruxelles, Mandian SIDIBE pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin