Le ministre des Mines et de la Géologie, Abdoulaye Magassouba, accompagné des cadres de son Département, s’est rendu à l’usine Friguia, aux arrêts depuis 2012 à cause d’une grève illégale déclenchée par le collège syndicale d’alors. Cette visite, effectuée ce samedi 20 avril 2017, s’inscrit dans le cadre du suivi des travaux de réhabilitation de ladite usine dont la réouverture est annoncée au mois d’avril 2018, a appris l’envoyé spécial de Guineematin.com à Fria.

Arrivée peu avant 9 heures à Fria, la délégation du ministre Abdoulaye Magassouba a fait l’objet d’un accueil chaleureux de la part des responsables de RUSAL Friguia et des autorités administratives. Pendant plusieurs minutes, responsables de la société RUSAL Friguia, autorités administratives et Abdoulaye Magassouba, se sont entretenus à huis clos. À leur sortie, ces acteurs du secteur minier ont fait le tour de l’usine pour constater de visu l’évolution des travaux. Prenant tout son temps, le patron du Ministère des Mines et de la Géologie a visité toutes les installations de la première usine d’alumine en Afrique. À des endroits, monsieur Magassouba marquait des temps d’arrêt pour poser des questions aux techniciens ou pour faire des amendements.

Selon Alhassane Bah, Directeur des opérations, il y a des installations faciles à nettoyer et d’autres qui nécessitent de gros moyens. Cependant, les travaux sont en bonne voie et sont dans le délais contractuel, a-t-il indiqué.

Le ministre des Mines et de la Géologie, rappelant les félicitations du professeur Alpha Condé à Rusal lors du symposium minier, a salué ce travail déjà réalisé par l’équipe mise en place par RUSAL. « Compte tenu de l’Etat d’avancement des travaux, nous n’avons aujourd’hui aucune inquiétude quant au respect des délais. Aujourd’hui, nous avons plus de 850 personnes qui sont employées ici, avec plus de 95% de guinéens. Grâce au travail abattu par ces équipes, nous sommes à 35% d’état d’avancement dans la réhabilitation de l’usine », a dit Abdoulaye Magassouba.

Par ailleurs, le patron du Ministère des Mines et de la Géologie a dit sa joie de constater que tous les engagements qui ont été pris par la compagnie RUSAL sont en cours d’être respectés.

Également, monsieur Magassouba a précisé que le gouvernement suit les travaux de près d’où sa visite de cette usine. « Le Gouvernement a déjà mis en place une commission parce que là où il y a le plus grand défi, c’est au niveau du chemin de fer. Et, une commission inter-ministérielle a déjà été mise en place. Il y a déjà eu des missions de terrain pour la sensibilisation des communautés riveraines au chemin de fer. Et, ce travail va continuer. Dès la semaine prochaine, une équipe va se rendre sur le terrain, au niveau de la communauté pour poursuivre la sensibilisation parce que de ce côté là, c’est à l’Etat de fournir les efforts pour que les déchets ne soient pas déposés par les populations riveraines sur l’emprise du chemin de fer », a-t-il promis.

Pour sa part, Pavel Vassiliev, représentant de la compagnie RUSAL en Afrique, s’est réjoui de la visite du ministre Magassouba dans son unité industrielle. Le patron de RUSAL en Afrique a ensuite réitéré son engagement de faire respecter le délai de réhabilitation des travaux de l’usine de Friguia. « Nous sommes entrain de respecter le délai ».

Selon, le représentant de RUSAL en Afrique, ce travail de réhabilitation et de relance de l’usine de Friguia commence à se concrétiser grâce à la franche collaboration qu’il y a entre son équipe et celle du gouvernement, représenté par le ministre des Mines et de la Géologie. « Ceci est notre projet commun avec la Guinée. Nous sommes permanament assistés par le gouvernement ; et, nous exécutons les consignes qui nous sont données », a-t-il indiqué.

De retour de Fria, Ibrahima Sory Diallo, envoyé spécial de Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin