Les négociations entre les patrons et les travailleurs des banques et assurances auraient échoué cet après-midi. Et, la conséquence immédiate de cet désaccord est la convocation par le syndicat de « tous les employés » des banques et assurances à la Bourse du Travail, à Kaloum, demain, mardi 23 mai 2017, à 8 heures, a appris Guineematin.com des banquiers.

Comme on le sait, c’est le lundi 08 mai que les travailleurs des banques et assurances de Guinée ont rendu public leur préavis de grève. Entre autres, ces employés réclament un relèvement du niveau général des salaires du personnel pour permettre d’améliorer les conditions de vie et de travail ; mise en place d’une retraite complémentaire pour permettre aux travailleurs à la retraite de bénéficier d’une pension complémentaire ; la prise en charge des frais d’évacuation sanitaire des employés, de leurs enfants et conjointes ; la revalorisation des primes, indemnités et allocations ; l’instauration de nouvelles primes…

Récemment, à l’occasion d’une rencontre avec un de nos reporters, un banquier qui avait requis l’anonymat expliquait qu’une grève n’était pas à exclure si les négociations n’avançaient pas jusqu’à ce lundi. « Comme je vous l’ai dit, les lignes ne bougent pas dans les négociations. Si jusqu’au lundi 22 mai 2017 rien n’est obtenu, nous déclencherons la grève le lendemain. Imaginez-vous les conséquences d’une telle grève qui serait due au refus des patrons de prendre en compte nos demandes. En tous les cas, les négociations se poursuivent mais nous campons sur notre position », a martelé ce employé.

Or, une grève dans ce secteur en cette fin du mois pourrait pénaliser les salariés « virés », surtout qu’on est aussi à la veille du mois saint du Ramadan…

A suivre !

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin