Suite à la décision annoncée dans la soirée d’hier, mardi 23 mai 2017, par la fédération syndicale autonome des banques et assurances de Guinée (FESABAG) de déclencher une grève illimitée à compter de ce mercredi, les différentes institutions bancaires de Kindia ont bel et bien suivi ce mot d’ordre ce mercredi, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans cette préfecture.

Dans les différentes banques de Kindia (BICIGUI, BPMG, SGBG et BIG) et les micro-banques, le mot d’ordre de grève est largement suivi par les employés. A part les agents qui assurent la sécurité des lieux, tous les autres travailleurs sont restés chez eux ce mercredi.

Comme ceux des autres villes du pays de la Guinée, les banquiers de Kindia demandent au patronat d’améliorer leurs conditions de vie et de travail.

« Nous sommes prêts à poursuivre ce mouvement jusqu’à ce que nous soyons entendus. Quand les gens nous voient travailler dans les banques, ils pensent que nous avons tout. Alors qu’ils ne savent pas qu’on ne peut pas nous comparer à nos collègues de la sous région », explique Mohamed Camara, employé d’une banque de la place.

Pour sa part, Ibrahim Bangoura s’adresse au syndicat auquel il demande de tenir bon pour éviter de faire comme le syndicat de l’éducation au risque perdre la crédibilité des travailleurs. « Je ne suis pas contre le mouvement de grève. Mais, ce qui est grave, c’est d’entamer quelque chose sans l’achever. Donc, je demande à notre syndical d’aller jusqu’au bout de la revendication pour ne pas qu’on fasse comme ceux de l’éducation », a-t-il demandé.

A suivre !

De Kindia, Sékou Komoyah Kaba pour Guineematin.com

Tél. : 620 74 80 10

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin