Comme annonçait par Guineematin.com dans une dépêche d’hier jeudi 25 Mai 2017, le ministre de l’énergie et de l’hydraulique, Cheick Taliby Sylla, a séjourné à Boké où il s’est concerté avec la commission de suivi et de réflexion des points de revendication assortis de la manifestation d’avril dernier, dont les plus brûlants sont la fourniture de l’eau et de l’électricité, l’emploi des jeunes, etc.

Dans la matinée de ce vendredi, la commission de suivi et de réflexion a, à son tour, réuni les chefs des quartiers, les bureaux des jeunes, des femmes et des sages pour faire la restitution des résultats obtenus de leur rencontre avec le ministre de l’énergie et de l’hydraulique, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Boké.

Devant des citoyens, impatients de connaître l’issue du séjour du ministre de l’énergie à Boké, le Président de la commission de suivi et réflexion, Oumar ODD Diallo a expliqué : « hier, nous étions avec son excellence le Ministre de l’énergie et de l’hydraulique avec lequel nous avons discuté pendant près de 4 heures. Nous avons obtenu des résultats satisfaisants. En ce qui concerne la fourniture de l’électricité à la ville de Boké, les engagements qui ont été pris par le chef du département de l’énergie, c’est de mettre à notre disposition quatre (4) groupes électrogènes de capacité 1,2 MW chacun. Et, quand on fait le cumul, nous aurons 4,8 mégawatts, plus les 2,5 mégawatts que nous avions déjà. Boké aura désormais au total 7,3 mégawatts de courant disponibles qui pourront alimenter à temps plein toute la ville et les périphéries. D’ailleurs, en attendant l’installation de ces quatre (4) groupes, nous aurons le courant maintenant chaque jour de 19H à 03H du matin ; et, les samedis, de 19H à 04H. Et, après l’installation, le courant viendra de 19H à 07H du matin », a-t-il annoncé.

D’ailleurs, pour les quartiers qui n’ont pas d’installations électriques, des mesures sont déjà prise : « Pour les quartiers de Correrah, Guiléré et autres qui n’ont pas des installations électriques, des dispositions ont été prises pour que les citoyens de ces localités puissent eux aussi jouir de ce droit. Au moment où nous parlons ici, les techniciens sont sur le terrain pour évaluer les données statistiques et remonter les résultats dans un bref délai. En ce qui concerne la fourniture d’eau, il y a eu une avancée significative parce que nous mettons à profit la station de pompage de Batafong qui va venir en appoint avec que nous disposons. Désormais, il n’est plus question de 1 000 m3, on aura entre 3 000 et 4 000 m3. Ce qui veut dire qu’autant on fournit de l’eau à Kamsar, autant on donnera de l’eau à la ville de Boké », a renchérit Oumar ODD Diallo.

S’agissant du don des soixante-dix (70) camions annoncés par des émissaires du locataire de Sékhoutouréya, qui fait d’ailleurs des polémiques dans la cité, le Président de la commission en a également apporté des éclaircissements.

« Les camions offerts, je le dis bien offerts, par le chef de l’État, leur mode de gestion et d’organisation revient aux fils de Boké à travers la commission de suivi et réflexion. Nous allons mettre en place des petites et moyennes entreprises (PME). Ces camions sont à utiliser et racheter bien sûr. Ils seront imposés aux sociétés minières et on nous fait croire qu’en quatre (4) mois d’activités, les camions pourront amortir leurs prix d’achat », a-t-il soutenu.

Par rapport à la démission annoncée par le rapporteur de la commission, Oumar ODD Diallo dit ne pas être surpris et considère que c’est un droit d’appartenir ou de quitter une entité donnée. « Appartenir à une entité est un droit, mais quitter aussi c’est un droit. Chacun de nous est important mais non indispensable. Nous ne pouvons que nous remettre à sa volonté et continuer le travail pour atteindre les résultats attendus par nos mandants. Je lance donc un message à mes concitoyens, un message de franche collaboration, de confiance et d’abnégation. La négociation est un processus, ce n’est pas en craquant les doigts qu’on peut avoir des résultats. Ce n’est pas du tout facile et on ne peut tout avoir à chaud. J’invite enfin tout le monde à rester soudé et patient. Ainsi, nous vaincrons », a conclu le Président de la commission de suivi et évaluation, Oumar ODD Diallo.

De Boké, Mamadou Diouldé Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 622 671 242

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin