En séjour dans la capitale française, depuis bientôt une semaine, le Chef de File de l’Opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo, était ce vendredi, 26 mai 2017, l’illustre hôte de son député Dian Diallo de Lélouma, visiblement affaibli par la maladie, actuellement en traitement à Paris.

C’est après une interview accordée à un médias français que Cellou Dalein prendra la direction de la Commune de Gonesse, une agglomération située en haute banlieue parisienne, à l’effet de s’enquérir de l’état de santé et d’hébergement de l’honorable Dian Diallo, fraîchement arrivé dans l’Hexagone, en provenance du Maroc, où les soins à lui administrés n’ont pas été très concluants.

« Je souffre atrocement des nerfs, Monsieur le Président. J’ai du mal à me tenir assis pour une durée plus ou moins longue. Bien qu’ayant la vue devenue floue, les médecins m’ont quand même rassuré que mes yeux ne sont pas affectés. Ils ont précisé que cet état de fait est le reflet des douleurs atroces provenant des nerfs. J’ai déjà entamé les consultations et j’ai plusieurs rendez-vous médicaux à honorer la semaine prochaine. Tout se passe bien pour le moment », tels furent les précisions fournies par le parlementaire issu de l’UFDG à son leader.

C’est un Cellou Dalein manifestement affligé qui prendra, avec tendresse et émotion, son député dans les bras, en lui murmurant des paroles inaudibles de soutien, de solidarité, de compassion et d’encouragement.

Au président de l’UFDG de requinquer le moral de l’élu du Peuple en ces termes : « Tiens bon, Honorable Dian. Rien ne va t’arriver par la Grâce de Dieu. Tous les militants et sympathisants de notre grand parti me chargent de te transmettre leur message de soutien et de solidarité. J’ai instruit certains responsables de la Fédération UFDG de Paris de se mettre à ton entière disposition pour les démarches administratives et autres rendez-vous chez les médecins. Rassure-toi que ton mal ne va plus tarder à disparaître, en raison de la qualité des soins et des médicaments administrés en Europe, particulièrement en France. J’en suis très confiant. Il te suffit d’avoir un moral d’acier pour aider les médecins à t’offrir rapidement la santé ».

Pour se rendre au chevet de son député malade, Le Président de l’UFDG était accompagné de certains de ses très proches collaborateurs, notamment Alpha Boubacar Bah de la Cellule de Communication, Docteur Alpha Amadou Diallo – le fils d’Elhadj Biro Diallo, l’ancien Président de l’Assemblée Nationale – et Hafiziou Bah, le Secrétaire Chargé des Affaires Sociales de la Fédération UFDG de Paris.

De Gonesse, Mandian SIDIBE pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin