Le régime alimentaire que le fidèle musulman doit suivre pendant le mois de Ramadan est au centre de nombreux débats. Pour en avoir le cœur net, un reporter de Guineematin.com est allé à la rencontre de Dr Abdourahmane Ndiouriya Diallo, ce samedi 27 mai 2017. Plus connu sous le nom de Dr Ndiouriya, ce médecin de renom est maître de conférences, hépato-gastro-entérologue, chargé des cours de gastro-entérologie à la Faculté de Médecine de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry.

Dans l’interview que Dr Ndiouriya a accordé à notre reporter, il a été question des avantages du jeûne sur la santé, du régime alimentaire à suivre durant ce mois de Ramadan, des dangers liés à la déshydratation, de l’attitude des fidèles souffrant de diabète, d’ulcère…..

Guineematin.com : est-ce qu’il y a des avantages liés à l’observation du jeûne par les fidèles musulmans ?

Dr Abdourahmane Ndiouriya Diallo : c’est Dieu qui l’a dit, « jeunez pour avoir la santé ». Il n’y a que des avantages spirituels et sanitaires quand on observe le jeûne. En effet, il est prouvé par des médecins américains, allemands et d’autres, que le jeûne débarrasse l’organisme des toxines, des impuretés accumulées durant un an dans l’organisme. Le jeûne fait repousser la muqueuse. Ce qui veut dire que si vous avez une gastrite, une muqueuse altérée, cette muqueuse redevient normale. Le jeûne est donc une mise en jachère du tube digestif la journée. Le potentiel de défense humain augmente dix (10) fois. La capacité du foie d’épurer l’organisme augmente de 10 fois. D’ailleurs, il le Docteur Felden qui dit que « le jeûne est la première thérapie de l’Homme ». Il y a des sportifs français comme la cycliste Janie Longo ou le tennisman, Yannick Noah qui ont utilisé le jeûne pour avoir des performances.

Guineematin.com : quel est le régime alimentaire conseillé pour celui qui observe le jeûne, notamment au niveau de la rupture ?

Dr Abdourahmane Ndiouriya Diallo : avant le jeûne, il faut d’abord passer voir le dentiste, soigner les petits bobos et autres. Concernant la rupture, il a été prouvé que la datte est l’aliment le plus riche, il a 20 acides aminés. La datte a des protides, des glucides et des lipides. Pendant la rupture, on a besoin de sucre semi-lent, du sucre du qui se délecte lentement et non rapidement. Donc, il ne faut couper le jeûne avec des substances sucrées. Il faut couper le jeûne avec une, deux ou trois dattes. Cela va non seulement tanner la muqueuse de la gencive, préparer la salive qui est très importante dans la digestion, préparer la sécrétion des enzymes au niveau de l’estomac et de la bouche. Ça vous permet de prépare la bonne digestion. Quand vous prenez des aliments très durs comme le pain, le manioc, le taro….la digestion sera très difficile. Des aliments très riches en lipides, comme la viande, sont à éviter dans la rupture du jeûne. Donc, ce sont les sucres semi-lents qui sont recommandés. Ne prenez pas un verre de thé avec le sucre ordinaire, ne prenez pas du djindjan, pas du bissap non plus, encore mois une boite de jus gazeux.

Guineeamatin.com : est-ce qu’on peut rompre le jeûne avec des fruits ?

Dr Abdourahmane Ndiouriya Diallo : vous pouvez couper avec un morceau de fruit, comme une orange douce, un morceau de mangue greffée, de la pastèque, de la papaye. Seulement, il ne faut pas en prendre beaucoup. Ensuite, après avoir coupé et fait la prière, si vous avez une gastrite, prenez un peu de riz local bien cuit avec de l’huile rouge mais sans gombo. Si vous n’avez pas de gastrite, vous pouvez prendre un peu de to, un peu de la bouillie. L’essentiel est qu’il ne faut pas remplir l’estomac dès la rupture du jeun. Il faut diviser l’estomac en trois parties. Le premier tiers, l’aliment ; le 2ème tiers, vous le réservez à l’eau ; la 3ème partie revient à l’air. L’air là s’appelle la poche à air gastrique. Maintenant, quand vous remplissez totalement l’estomac, il est bloqué, la malaxation ne se fera pas normalement et vous aurez la constipation, vous allez vomir, ça va gêner les gens. Après la prière de 21 heures, prenez votre dîner. Là, vous pouvez vous rassasier, en y ajoutant un peu d’eau. La troisième phase recommandée, c’est de prendre quelque chose à 4 h du matin. C’est une Sunna, qui est bénie par Dieu. Quand vous prenez un morceau de pain avec du café, un peu de sardine, vous ajoutez assez d’eau. Vous passerez la journée tranquille. Pour ceux qui n’en ont pas le courage, qu’ils prennent au moins un verre d’eau à 4 heures. si c’est de la viande aussi ou du poulet, il faut en prendre un peu, mais pas un kilogramme.

Guineematin.com : pendant la journée qu’est-ce qu’on ne doit pas faire si on veut garder la forme ?

Dr Abdourahmane Ndiouriya Diallo : il ne faut pas dormir pendant la journée. Continuez votre activité normale. Même si vous êtes sportif, continuez votre entrainement. Vous avez plus d’énergie. Vous pouvez faire du sport, mais un sport non violent. On peut faire de la marche, du cyclisme, du jogging. Mais, quand vous dormez, la digestion sera très lente surtout si vous avez mangé un plat plein de lipides. Maintenant, le jeûneur doit rester humble, il ne doit pas crier. Gardez votre sang froid.

Guineematin.com : comment faire pour éviter la déshydratation pendant le Ramadan ?

Dr Abdourahmane Ndiouriya Diallo : d’abord, il faut dire aux gens de ne pas cracher. Le crachat représente 1,5 litre d’eau. Si vous crachez toute la journée, vous perdez 1,5 litre d’eau. Par contre, si vous ne crachez pas le foie récupère le glycogène qui était stocké en son sein qu’il retransforme en sucre. Donc, l’organisme ne perd pas de l’eau et on a assez d’énergie. Pendant la nuit, notamment à 4 heures, i faut boire beaucoup d’eau.

Guineematin.com : qu’en est-il de ceux qui se plaignent de diabète, d’ulcère, de gastrite avec la venue du Ramadan ?

Dr Abdourahmane Ndiouriya Diallo : ceux qui ont une gastrite ou un ulcère, nous sommes fiers de vous dire que mon équipe et moi, nous soignons les deux là mieux que la France. Je l’ai dit au dernier congrès en France au mois de mars. Avant le jeûne, il faut aller consulter le dentiste pour soigner les dents. Si vous avez un diabète, consultez votre diabétologue. Si vous vous êtes sous insuline, vous ne pouvez pas jeûner. Si vous avez une hypertension, voyez votre cardiologue, cela est très important. Mais, il faut éviter les mauvaises intentions.

Propos recueillis par Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin