Située à seulement six (06) kilomètres de la commune urbaine de Kankan, Karifamoriah est une sous-préfecture agropastorale. Peuplée de 24 257 âmes qui habitent les 26 secteurs des 14 districts, la sous-préfecture de Karifamoriah est confrontée actuellement à un manque criard d’électricité, d’eau potable de routes, de poste de santé et l’absence totale de sécurité, a constaté le correspondant de Gineematin.com dans le Nabaya.

Interrogé ce samedi 27 mai, monsieur Sékou Daouda Camara, sous-préfet de Karifamoriah est revenu sur les maux dont souffre sa zone de juridiction. Evidemment, l’insécurité et le manque de presque tout. Certains districts n’ont même pas un forage comme Soumankoye, situé à 15 kilomètres de Kankan et ayant 6 secteurs.

Mais, l’autre préoccupation majeure du numéro un de la sous-préfecture de Karifamoriah est le manque de sécurité avec les innombrables conflits domaniaux qui le débordent. Surtout depuis que le président Alpha Condé a lancé le programme de production d’anacardes, chacun réclame désormais des parcelles que les grands parents avaient données gratuitement à d’autres personnes avec des simples colas et sans aucun papier ; mais qui les exploitent depuis… « Nous avons une dizaine de cas de ce genre », a révélé le sous-préfet, Monsieur Sekou Daouda Camara, visiblement impuissant face aux deux camps.

Malheureusement pour les autorités locales, il n’y a ni policier, ni gendarme à plus forte raison des militaires pour dissuader, alors que certains districts (comme Moyko) sont situés à 50 kilomètres de Kankan.

Egalement interrogé par le correspondant local de Guineematin.com, Elhadj Fodé Kabinet Kaba, le président de la délégation spéciale de Karifamoriah a insisté sur le manque de route et de poste de santé. « Aujourd’hui, nous avons beaucoup de districts enclavés. Et, il n’y a pas de postes de santé dans ces localités ; alors que seules des motos peuvent arriver là-bas. Donc, pour évacuer les malades à l’hôpital de Kankan, c’est un sérieux problème », a dit Elhadj Fodé Kabinet Kaba, citant notamment les districts de Tinkélé, Sosomkoko, Dalala, Aliamounou, aliamounoukoro, Garmandianadou, Bodou, Tourendji et de Saramoussadou.

De Kankan , Amadou Oury Souaré pour guineematin.com

Tél. : 628 42 16 32

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin