Aboubacar Mara, père de 5 enfants et âgé d’une soixantaine d’années, a éliminé sa propre femme et son frère dans la matinée d’hier, Samedi 03 Juin 2017 à Forécariah, rapporte un des correspondants de Guineematin.com dans la région administrative de Kindia.

C’est à Yorogboyah, un des villages du district de Dalonyah, sous préfecture de de Sikhourou (préfecture de Forécariah) que cette horrible scène s’est déroulée dans la matinée d’hier, samedi.

Selon un membre de la famille de la victime, l’auteur de ce crime a commis cet acte sans donner des explications « c’est après le petit déjeuner que Mamadou Sylla est allé réveiller son grand frère Aboubacar Mara pour qu’il puisse prier ensemble. Malgré de multitudes appels de ce dernier, Aboubacar ne lui a pas répondu. Il s’est alors acquitté de son obligation religieuse avant de prendre son coupe coupe pour aller voir ses bœufs. C’est en ce temps que Aboubacar Mara est rentré dans la chambre de son frère et a pris son fusil pour le rejoindre dans son champ. Arrivée sur le lieu, il a appelé son frère pour lui dire que c’est le jour de leur convention. Au moment où ce dernier voulait répondre, il a immédiatement tiré sur lui et s’est retourné à la maison. Dès son arrivée à la maison, il trouve sa fille qui avait son enfant. Cette dernière lui a alors posé la question de savoir ce qu’il fait avec ce fusil. Son papa lui a répondu qu’il est venu pour tuer sa maman. Après plusieurs tractations, il a réussi à s’infiltrer dans la chambre pour tirer sur sa femme unique qui a fait 5 enfants pour lui… » explique Mohamed Camara, qui dit que ce frère assassin a dit qu’il ne donnera des explications que devant les autorités de Forécariah.

Selon notre interlocuteur, Aboubacar Mara avait aussi menacé d’éliminer le fils ainé de son frère. Mais, heureusement pour ce dernier, son oncle n’avait plus de balle.

Finalement, il a été déposé à la gendarmerie territoriale de Forécariah, tandis que les défunts (Mamadouba Camara, marié à 3 femmes et Mamadama Camara, mère de 5 enfants) ont été inhumés hier, après la prière de 16 heures.

À suivre !

De Kindia, Sékou Komoyah Kaba pour Guineematin.com

Tél : 620 74 80 10

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin