Dans la nuit d’hier à aujourd’hui, vendredi 09 juin 2017, des jeunes se sont soulevés dans la commune rurale de Kamsar située à 53 Km de Boké, chef lieu, précisément dans le quartier Filima en érigeant des barricades et lancer des pierres, a appris Guineematin.com à travers son correspondant à Boké.

C’est exactement à 00H 50′ qu’un jeune nommé Souaré qui dit avoir échappé de justesse à un lynchage des jeunes en colère, a joint au téléphone le correspondant de Guineematin.com à Boké pour lui filer la nouvelle et lui expliquer sa mésaventure. « Il y a des jeunes qui sont massivement sortis dans la rue. Ils ont barricadé la route au niveau de l’école privée Commandant Lansana Camara, sise à Toumoun. Ils jettent des pierres sur les passants et agissent violemment. Moi je revenais de la cité sur ma moto, ils m’ont jeté des pierres et c’est de justesse j’ai échappé », a-t-il raconté. « Maintenant où je vous parle je suis rentré chez moi, mais j’entends des tirs derrière », a ajouté M. Souaré.

Peu après notre conversation avec le jeune Souaré, le Président de la délégation spéciale de la commune rurale de Kamsar également joint au téléphone par Guineematin.com a confirmé la nouvelle. Sans beaucoup de commentaires, Djibril Trésor Bangoura affirme : « c’est effectif ! Le mouvement s’est déclenché vers l’école de Tombon. Mais le calme commence à revenir peu à peu. Je suis avec les policiers comme ça pour le maintien d’ordre », déclare-t-il.
S’agissant du motif dudit soulèvement, le maire estime que c’est trop tôt : « mais moi-même je n’ai pas la situation pour le moment, donc attendez d’abord », a-t-il lâché avant de raccrocher le téléphone.

A suivre !

De Boké, Mamadou Diouldé Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin