Fria: un père de famille est condamné pour avoir forcé sa fille à se marier

Gassim Sylla, un cultivateur de 50 ans a comparu devant le juge de paix de Fria pour avoir forcé sa fille, Mariam Sylla à se marier. Le verdict est tombé hier, mardi 13 Juin 2017, rapporte la correspondante de Guineematin.com dans cette préfecture.

Interpellé depuis le 27 Mai dernier par la gendarmerie, suite à une plainte de l’association de défense des droits des femmes de Fria, de Child Found et du centre d’autonomisation des femmes, monsieur Gassim Sylla avait était déféré au parquet à cause du mariage précoce, forcé, accompagné de coups et blessures sur sa fille.

Durant le procès, le père a démontré par un acte de naissance que sa fille était âgée de dix sept ans, contrairement aux informations que cette dernière avait données à la presse, disant être âgée de douze ans.

Le père a reconnu les faits qui lui sont reprochés, tout en insistant sur le fait que la fille était consentante au départ et que c’est après le mariage qu’elle a affirmé ne pas vouloir de son époux. N’ayant pas supporté l’attitude de sa fille, il a fait recours à la chicote pour la ramener à la raison. En outre, il a affirmé ignorer l’interdiction du mariage forcé par la loi guinéenne.

Le tribunal a alors condamné monsieur Gassim Sylla au paiement d’une amende de 3 000 000 GNF et a félicité et encouragé toutes les organisations qui œuvrent dans ce sens.

Après plus de deux semaines passées loin de sa famille, Mariam Sylla y a été réintégrée par des sensibilisations et des mises en garde. Sa réinsertion socio- éducative est désormais prise en charge par le centre d’autonomisation et de promotion des femmes de Fria.

A rappeler que ce genre de procès est une première dans la cité de l’alumine. Mais, il restera sans doute un signal fort pour les citoyens de Fria pour dénoncer ces genres de pratiques.

De Fria, Djenabou Diallo pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS