Les femmes et les transporteurs routiers sont descendus dans les rues de Macenta, mercredi, 14 juin 2017, pour dénoncer des cas de malversations financières au marché central et demander le départ sans conditions du président de la délégation spéciale, Djoman Camara et son secrétaire général, Ibrahima Fofana, rapporte un correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Le rendez-vous que les femmes du marché central de Macenta en colère contre le secrétaire général de la commune urbaine, Ibrahima Fofana avait avec les autorités préfectorales a finalement eu lieu, mercredi, 14 juin 2017, à la Maison des Jeunes, sous la présidence effective du ministre de la ville et de l’aménagement du territoire, Louncény Camara en séjour de travail dans la cité.

Au départ les autorités locales n’étaient confrontées qu’au soulèvement des femmes commerçantes qui demandaient le départ du secrétaire général de la commune urbaine, Ibrahima Fofana accusé de détournement de fonds et de mauvaise gestion des espaces du marché central.

Hier, mercredi, 14 juin 2017, devant le ministre Louncény Camara, ces manifestantes ont ajouté une autre cible à leurs différents points de revendication. Il s’agit du président de la délégation spéciale de la commune urbaine, Djoman Camara accusé d’être complice du secrétaire général de la commune urbaine, Ibrahima Fofana.

Pire ! Le mouvement de protestation de ces grandes dames du marché central a été rejoint par le syndicat des chauffeurs et l’union des transporteurs de Macenta qui, eux aussi, protestent contre la décision des autorités communales visant à transférer la gare routière à l’ancien Centre de Traitement Ebola (CTE). Le refus du secteur des transports de démanger à la nouvelle gare routière a été expliqué et justifié au ministre Louncény Camara par le fait que les travaux de réalisation de ladite infrastructure ne sont pas encore achevés.

Par ailleurs, il est reproché au secrétaire général de la commune urbaine de Macenta, Ibrahima Fofana d’avoir reçu un chèque de 138 millions de francs guinéens du PDU3 (Projet de Développement Urbaine, phase 3 financé par la Banque Mondiale). Ce montant qui était initialement destiné à … aurait pris une autre destination.

C’est donc après avoir fait le tour de la ville que les manifestants composés des femmes du marché et des transporteurs ont été reçu ce mercredi, 14 juin 2017, à la Maison des Jeunes de Macenta par le ministre guinéen de la ville et de l’aménagement du territoire, Louncény Camara, en séjour de travail dans la préfecture.

Au cours de la rencontre, les manifestants ont purement et simplement demandé le départ sans condition des deux autorités communales mises en cause par les femmes du marché et le syndicat des transporteurs.

Une commission technique va être mise en place pour vérifier tous les griefs reprochés aux deux cadres de la commune urbaine.

A suivre !

De Macenta, Félix Fassa Ifono pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin