Chérif Hamid Baldé, alias « reporter de guerre » est décédé ce lundi 19 juin 2017 dans la ville de Tougué, des suites d’une longue maladie, rapporte un correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Né vers 1953 de feu Alpha Amadou Oury Baldé (ancien chef du Canton de Koïn) et de Hadja Oumou Baldé, il a fait ses études primaires et secondaires à Tougué où sa maman s’est remariée, après le décès de son père.

Aujourd’hui, Chérif Hamid a répondu à l’appel de Dieu, sans épouse…

De Koïn (Tougué), Alpha Ibrahima Diogo Baldé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin